Stade de Reims : Arbitrage, Oscar Garcia ne mâche pas ses mots !

Oscar Garcia a fustigé l'arbitrage après la rencontre face a l'ASM. Publié par Enzo Vidy le 19 septembre 2022 à 12:46

Lors de la défaite face à l'AS Monaco hier après-midi, les Rémois ont dû évoluer en infériorité numérique pendant 75 minutes suite à l'expulsion de Bradley Locko et surtout a un arbitrage qui fait polémique au sein du club champenois.

Stade de Reims : Un arbitrage qui fait polémique

Après la lourde défaite de son équipe (0-3), la frustration était au rendez-vous dans les rangs rémois. Et l'entraîneur du Stade de Reims ne s’est pas fait prier pour accabler l'arbitrage du jour, d’après L’Équipe. " L'arbitre a tué le match. On a montré un très beau visage mais à la fin, jouer à dix pendant 75 minutes, c'est toujours compliqué. On avait parlé avec les joueurs avant le match pour leur dire de contrôler leurs émotions et ils l'ont bien fait. On en a parlé avec l'entraîneur de Monaco et il a dit aussi que ce n'était pas un carton rouge. Je ne sais pas pourquoi on n'a pas utilisé le VAR. Ce n'est pas la première fois, on a été pénalisé plusieurs fois. "



Le fait de jeu en question a de quoi faire parler. On joue la 21e minute de jeu à Auguste Delaune, quand Bradley Locko réalise une transversale et s'essuie involontairement les crampons sur le talon d’Embolo en remettant sa jambe au sol. L’arbitre sort directement le carton rouge et ne consulte même pas le VAR. Au ralenti, la faute est réelle mais totalement involontaire. Une expulsion lunaire, aux conséquences dramatiques selon les Rémois, qui évolueront donc à 10 durant tout le reste de la rencontre.

Stade de Reims : L'entraîneur rémois peut-il subir le même sort que son président ?

Après la rencontre face à l'OL le 28 août dernier, le président rémois Jean-Pierre Caillot n’avait pas hésité a critiqué ouvertement l’arbitrage français au micro de France Bleu. " C’est erreur sur erreur, toujours des mauvaises décisions, il y en a marre ! Je sais qu’il faut que les petits clubs descendent cette année, mais il faudrait que monsieur (Pascal) Garibian explique aux arbitres que l’arbitrage doit être le même partout, pour tout le monde. Je suis convaincu que si c’est le Paris SG ou Lyon, il y a pénalty. Ça commence à bien faire, je ne leur fais pas de procès d’intention, mais au moins que l’arbitrage soit le même partout. "

Quelques jours plus tard, il a été lourdement sanctionné par la commission de discipline en étant suspendu de banc de touche, vestiaires d’arbitres et de toutes fonctions officielles jusqu’au 31 décembre. Hier, Oscar Garcia a peut-être lui aussi dépassé les limites lors de son interview d’après-match, et la LFP pourrait bien le lui faire payer.