OL : Stade Rennais, Bruno Genesio incendie l'Olympique Lyonnais

Bruno Genesio, coach du SRFC, s'est livré sur son aventure avec l' OL. Publié par Jules le 22 septembre 2022 à 15:03

Alors que l' OL réalise un début de saison très délicat, Bruno Genesio, le coach du Stade Rennais, s'est montré très critique envers Lyon.

OL : L'entraîneur du SRFC, Bruno Genesio, vide son sac

Passé sur le banc de l' OL entre 2015 et 2019, Bruno Genesio, heureux au Stade Rennais, est revenu sur la mauvaise passe que traverse actuellement l'Olympique Lyonnais. Interrogé par l'After Foot à ce sujet, l'entraîneur n'a pas été tendre avec l'Olympique Lyonnais, ni avec son homologue et successeur, Peter Bosz, qui a repris les rênes du club rhodanien il y a de cela une saison déjà.

Largement critiqué par les supporters lyonnais durant son passage, Bruno Genesio a fait du chemin depuis, au point d'être nommé meilleur entraîneur de Ligue 1 la saison passée. Mais à l' OL les choses ne se sont pas passées ainsi et il regrette le traitement très dur qu'il a reçu dans le Rhône. Questionné sur la saison des Gones, il fulmine : " si c’est moi qui fait la saison de Lyon cette année, à la place Peter Bosz, je me fais découper toute la saison ".

Peter Bosz, coach actuel de l' OL.

OL : Un traitement de faveur pour Peter Bosz ?

Pour Bruno Genesio, il y a eu une différence de traitement dès son arrivée. " On inaugurait le nouveau stade, que beaucoup de gens pensaient que ça aurait dû être José Mourinho ou un autre entraîneur reconnu ", explique-t-il pour comprendre l'accueil défavorable qu'il a reçu à l' OL. Un a priori qui ne l'aurait jamais lâché durant toute son aventure lyonnaise et regrette que le public ne soit " jamais sorti de ce credo " jusqu'à son départ.

De son côté, Peter Bosz a un côté plus glamour. Ancien entraineur de l'Ajax, du Borussia Dortmund et du Bayer Leverkusen, il est arrivé, il y a un an, avec un statut plus important du côté de l' OL et garde, malgré les mauvais résultats de Lyon la saison passée, une certaine confiance au sein du club. Mais, tandis que les Gones viennent d'enchaîner trois défaites consécutives, combien de temps l'état de grâce va tenir pour Peter Bosz dont la place commence déjà à se fragiliser.



Afficher les commentaires