OL : Un crack de Lyon met la pression à Peter Bosz

Rayan Cherki s'est exprimé sur l' OL et sur son coach Peter Bosz. Publié par Jules le 27 septembre 2022 à 16:41

Alors que Peter Bosz est sur la sellette à l' OL, un jeune talent en a remis une couche sur l'entraîneur de l'Olympique Lyonnais.

OL : Rayan Cherki en veut plus de Peter Bosz

Annoncé depuis plusieurs années comme un crack à l' OL, Rayan Cherki commence à s'impatienter du traitement qu'il reçoit au sein de son club et met la pression sur son coach, Peter Bosz. "Je ne pense pas être un joker", s'est défendu le jeune attaquant lyonnais de 19 ans au micro de L'Équipe, avant de réclamer "je peux être satisfait mais il faudrait que je puisse réaliser ça sur quatre-vingt-dix minutes". Une demande claire envers son coach qui n'avait pas besoin de ça.



En effet, Rayan Cherki ne cache pas son impatience de prendre une plus grande place dans l'effectif de son club formateur. Et, même s'il sait que "[son] heure viendra", il avoue tout de même que "l'impatience commence à se faire ressentir" pour celui qui vient de disputer la trêve internationale avec l'Equipe de France Espoirs. Des déclarations qui pourraient mettre le coach de l' OL dans l'embarras, alors que sa place semble menacée à Lyon.

Rayan Cherki s'est exprimé sur sa place à l' OL.

OL : Un changement de tactique pour Rayan Cherki ?

Dans ce même entretien, Rayan Cherki est également revenu sur son meilleur positionnement, soit en tant que numéro 10. Et, même si le jeune joueur de l' OL a été baladé un peu partout en attaque, il aimerait revenir à ce poste qu'il connaît bien. "En meneur, j'ai mes repères depuis que je suis petit, je sais comment me positionner, comment attaquer et comment défendre" a-t-il déclaré, conscient de ses propres forces et de ce qu'il pourrait apporter à l'équipe.

Seul problème pour le Baby Gone, l' OL joue, depuis l'arrivée de Peter Bosz, avec un 4-4-2 qui ne prévoit pas de numéro 10 pour alimenter l'attaque. En effet, si le joueur veut vraiment jouer à son poste préférentiel, il faudrait que le coach allemand change de dispositif, celui avec lequel l'Olympique Lyonnais vient de concéder trois défaites de suite.