ASSE Mercato : Le MHSC entre dans la danse pour une piste des Verts

L'ASSE contrariée par le Montpellier HSC pour une cible. Publié par Jules le 02 décembre 2022 à 15:45

Tandis que l'ASSE veut se renforcer lors du prochain mercato, les Verts pourraient être contrariés par la concurrence du MHSC dans un dossier chaud.

Lanterne rouge de Ligue 2, l'ASSE doit vite se relancer pour espérer se maintenir le plus rapidement possible en deuxième division. Après une entame de saison catastrophique sous les ordres de Laurent Batlles, les Stéphanois sont au bord du gouffre et affiche déjà 4 points de retard sur Nîmes, 16e au classement et premier non relégable. Pour tenter de sauver sa peau, l'AS Saint-Etienne va chercher à se renforcer dès le mois de janvier.

Effectivement, le mercato hivernal pourrait bien être agité du côté de l'ASSE, qui doit absolument engranger des points au plus vite pour remonter au classement et s'éviter une grosse déconvenue en fin de saison. Ainsi, les Stéphanois veulent au moins 4 recrues dès le mois de janvier. Néanmoins, une piste importante des Verts pourrait bien s'éloigner, tandis qu'un club de Ligue 1, le Montpellier HSC, aurait également des prétentions sur ce dossier.

Amine Boutrah intéresse l'ASSE.

ASSE Mercato : De la concurrence pour Amine Boutrah

Ces dernières semaines, le nom d'Amine Boutrah revient avec insistance du côté de l'ASSE, mais pas seulement. En effet, le joueur qui évolue du côté de l'US Concarneau, en National, aurait plusieurs touches. Parmi les clubs intéressés, on retrouve le Montpellier HSC, qui avait déjà pillé l'effectif stéphanois cet été en recrutant Arnaud Nordin et Wahbi Khazri, libre après la fin de leur contrat dans le Forez, et en signant Falaye Sacko, dont le prêt avait expiré à l'AS Saint-Etienne.

Le président de l'US Concarneau s'est d'ailleurs exprimé au sujet d'Amine Boutrah, en fin de contrat en juin prochain, assurant qu'il n'y avait encore rien de très concret pour le joueur de 22 ans. "Je sais que beaucoup de clubs s'intéressent à lui, mais à notre niveau, il n'y a aucun contact." De quoi rassurer l'ASSE, qui n'est donc pas encore larguée dans ce dossier.