Stade Rennais : Un cadre du SRFC livre les avantages de la trêve

Stade Rennais : Flavien Tait estime que la trêve arrive au bon moment. Publié par Dylan le 03 décembre 2022 à 18:29

Pour un milieu de terrain du Stade Rennais, la trêve internationale a fait du bien. Il a livré ses avantages, au moment où la Coupe du Monde se poursuit.

Il n'est pas présent au Qatar mais c'est presque une bénédiction pour lui. Pour le milieu de terrain offensif du SRFC Flavien Tait, le corps commençait à souffrir de cette première partie de saison. Non retenu par Didier Deschamps dans la liste des 26 Bleus pour la Coupe du Monde, il n'a pas été déçu, loin de là. Il faut dire que Flavien Tait ne s'attendait à rien, lui qui n'a encore jamais été appelé par le sélectionneur de l'Équipe de France.

L'ancien angevin peut de toute manière être satisfait de ses performances pour le moment. Régulièrement titularisé par l'entraîneur des Rouge & Noir Bruno Genesio, il a disputé l'ensemble des rencontres de Ligue 1 jusqu'à présent (15) dont 13 en tant que titulaire. Des statistiques qui devraient le pousser à se surpasser pour la suite de la saison, alors que les Bretons sont notamment qualifiés pour les 16èmes de finale de la Ligue Europa. Tout va bien également en championnat puisque le Stade Rennais se classe actuellement 3ème, à 5 points du RC Lens, 2ème.

Stade Rennais : Pour Flavien Tait, la trêve internationale fait beaucoup de bien.

Flavien Tait estime que la trêve arrive « au bon moment » au Stade Rennais

Auteur d'un but dans l'exercice actuel avec le SRFC, Flavien Tait sait qu'il pourrait s'améliorer davantage sur la finition. En attendant, la coupure marquée par la Coupe du Monde au Qatar lui a fait beaucoup de bien : « C'est une coupure qui arrive dans un moment où, en règle générale, ça commence à tirer physiquement. Donc elle est arrivée au bon moment après le gros calendrier que l'on a eu. Le fait de couper quinze jours, ça fait du bien au corps et ça n'est pas non plus une période trop longue pour perdre physiquement. C'était un bon compromis » a-t-il expliqué dans les colonnes de Ouest-France.

Le SRFC peut tout de même être fier d'avoir pu envoyer 8 joueurs au Mondial. Parmi eux, se trouve les malheureux Arthur Theate et Jérémy Doku qui ont été éliminés dès le premier tour avec la Belgique. Les deux joueurs vont ainsi faire leur retour en Bretagne aux côtés de Flavien Tait. Même destin pour Kamaldeen Sulemana, Joe Rodon et Christopher Wooh malgré la victoire du Cameroun contre le Brésil vendredi.