FC Nantes Mercato : Lewandowski au FCN, Kita revient dessus

Robert Lewandowski a intéressé le FC Nantes. Publié par Jules le 05 décembre 2022 à 22:07

Alors que le FC Nantes affronte la Juventus dans quelques semaines en Ligue Europa, Waldemar Kita est revenu sur le transfert raté de Robert Lewandowski.

Aujourd'hui, on s'habitude à voir des joueurs quitter leur pays à moins de 20 ans pour tenter leur chance à l'étranger, dans des clubs plus huppés. Ce n'est pas la trajectoire qu'a connu Robert Lewandowski, qui a quitté la Pologne qu'à l'âge de 22 ans pour rejoindre le Borussia Dortmund, en Allemagne. Malgré ça, cela n'a pas empêché plusieurs clubs européens de le suivre, notamment le FC Nantes, dirigé par Waldemar Kita, qui s'était renseigné sur le profil du buteur polonais.

Dans les colonnes de Ouest-France, Waldemar Kita revient sur cet épisode atypique, qui aurait pu permettre, dans un autre monde, de voir Robert Lewandowski porter les couleurs du FC Nantes. « Quand il avait 19 ans, je suis allé voir un match Lech Poznan – Nancy en Coupe d’Europe. J’étais avec Christophe Frankowski, ancien Nantais qui vit à Saint-Nazaire. Je lui ai dit : "Celui-là, c’est un super joueur". » Néanmoins, tout ne s'est pas passé comme prévu pour les Canaris qui ne sont jamais allés plus loin dans ce dossier.

FC Nantes Mercato : Robert Lewandowski, trop cher pour Waldemar Kita

Tenace, Waldemar Kita ne s'est pas arrêté là, et s'est renseigné davantage sur le très solide attaquant polonais. Comme il l'explique lui-même, « j’ai demandé combien il coûtait, ils m’ont répondu : cinq millions. J’étais un peu surpris. Ils l’ont vendu à Dortmund l’année suivante ». Une grosse opportunité ratée pour le FC Nantes dans ce dossier, tout comme le RC Lens, deux années plus tôt, qui avaient refusé de faire une offre de 4 millions d'euros pour Robert Lewandowski.

Une année plus tard seulement, le Borussia Dortmund accepte de payer la somme réclamée par Lech Poznan. Comme on le sait, il explosera sous la tunique jaune, mais pas celle du FC Nantes. Il sera revendu 4 ans plus tard, pour 50 millions d'euros, soit 10 fois son prix de base. Une belle affaire pour le BVB, moins pour les Canaris, qui auraient bien eu besoin d'un tel attaquant pour affronter la Juventus en février prochain.