FC Nantes : Les révélations de Vahid Halilhodzic sur le FCN

Vahid Halilhodzic se livre sur son passage au FC Nantes. Publié par Jules le 07 décembre 2022 à 22:47

Tandis que le FC Nantes va de nouveau lutter pour le maintien cette saison, l'ancien entraîneur, Vahid Halilhodzic, a fait des révélations sur le club.

Ancien entraîneur du FC Nantes, Vahid Halilhodzic n'aura pas tenu longtemps au sein de la Maison Jaune. Après seulement une année, il a été remercié avant d'être remplacé par Christian Gourcuff en 2020. Déjà à l'époque, le FCN connaissait une situation difficile, ce qui n'avait pas échappé à l'entraîneur bosnien, qui avait ciblé les besoins du club, mais dont les voeux n'ont jamais été excausés sur le marché des transferts par Waldemar Kita et par son fils, Franck Kita, qui gèrent le club nantais.

Dans une interview accordée à So Foot, l'ancien coach du FC Nantes est revenu sur son passage compliqué en Loire Atlantique. "Quand je suis arrivé à Nantes, l’équipe était 19e. J’ai trouvé des joueurs dans un état lamentable. À la fin de la saison, ça allait mieux, mais il fallait vendre des joueurs et en trouver des nouveaux. Je leur ai proposé 55 joueurs, ils n’en ont pas pris un seul", signe d'un entraîneur qui n'était pas écouté, et qui n'avait pas les mains libres sur le marché des transferts chez les Canaris.

FC Nantes : Des négociations lunaires de la part de Franck Kita

Dans cette interview, Vahid Halilhodzic semble regretter de ne pas avoir pu faire mieux, faute de moyens et du manque d'attention dont faisait preuve la direction du FC Nantes à son égard, notamment dans les négociations. "Des joueurs voulaient venir jouer pour moi, parce qu’ils me connaissaient. Mais quand je disais à 'fils' (Franck Kita) que lui, c’était un salaire de 100 000, il proposait 25 000. Le joueur me disait qu’il ne comprenait pas. Ce n’est pas comme cela qu’on négocie ! S’il demande 100 000, tu proposes 70 000 et on se met d’accord autour de 85 000."

Une gestion assez particulière de la part de Waldemar Kita et son fils qui ont coûté cher au FC Nantes, notamment dans le dossier Robert Lewandowski, qui aurait pu porter les couleurs des Canaris il y a plusieurs années si le président du club avait été plus enclin à négocier. De son côté, Vahid Halilhodzic, libre depuis son départ de la sélection marocaine, tente de se trouver un nouveau défi pour la suite de sa carrière.