OM Mercato : Marseille fait une première offre à Lorient pour Moffi

Terem Moffi est courtisé par l' OM. Publié par Enzo Vidy le 24 janvier 2023 à 10:43

Récemment entré dans la course pour s'attacher les services de Terem Moffi cet hiver, l' OM a formulé une première offre à Lorient.

Tout s'accélère très vite dans ce dossier chaud du mercato hivernal. À peine entré dans la danse il y a moins de 24 heures, l' OM passe la deuxième dans l'opération Terem Moffi, et semble bien déterminé à couper l'herbe sous le pied de l'OGC Nice qui tient encore la corde à l'heure actuelle selon les dernières informations.

Alors que le président du FC Lorient, Loïc Féry, attend 25 millions d'euros minimum pour laisser filer le deuxième meilleur buteur du championnat de France, l' OM aurait un plan bien précis pour faire baisser les enchères, et compte utiliser l'un de ses attaquants dans la transaction comme l'a révélé Foot Mercato lundi après-midi. En effet, Pablo Longoria serait enclin à laisser filer Bamba Dieng au FCL pour faciliter le transfert de Terem Moffi à l' OM. Et ces dernières heures, les dirigeants marseillais seraient passés à l'acte auprès du FC Lorient.

OM Mercato : Pablo Longoria accélère pour Terem Moffi

Si l'on en croit les informations révélées par L'Équipe lundi soir, l' OM est passé à l'action pour s'attacher les services de Terem Moffi. En effet, Pablo Longoria aurait d'ores et déjà proposé une première offre de 14 millions d'euros, plus 4 millions de bonus, et envisage d'inclure Bamba Dieng dans l'opération, en plus de cette somme. Le média précise que Bamba Dieng est un joueur qui plaît beaucoup au FC Lorient, et cela facilite les discussions entre les deux parties.

Pour le moment, aucune réponse n'a été donnée par le FC Lorient aux représentants de l' OM, mais les Marseillais ne comptent pas lâcher l'affaire. En ce qui concerne les envies de Terem Moffi, l'attaquant nigérian a toujours préféré le projet proposé par l' OGC Nice, mais depuis que l' OM a pris contact avec l'entourage du joueur, ce dernier serait en pleine réflexion. Alors qu'aucune décision n'a encore été prise, les prochaines heures risquent d'être déterminantes dans ce dossier.