Stade Rennais : Bruno Genesio donne le ton pour le choc contre Nice

Afficher l’index Masquer l’index

Sixième de Ligue 1, le Stade Rennais se déplace à Nice ce samedi dans le cadre de la 34e journée de Ligue 1. Bruno Genesio, coach du SRFC, a évoqué ce match.

Stade Rennais : Bruno Genesio optimiste pour le Top 5

Engagé dans une lutte féroce pour une qualification européenne en fin de saison, Bruno Genesio affiche clairement sa confiance en son groupe, malgré la situation délicate dans laquelle se retrouve le Stade Rennais à cinq journées de la fin du Championnat. Pour l’entraîneur du club breton, son équipe, qui est à trois points du top 5, a son destin entre ses mains et saura aborder cette dernière ligne droite.

« Il reste cinq matchs. On a notre destin entre nos pieds, à nous de faire le job. Il y a Monaco, Lille, Lyon et nous, quatre équipes pour la Ligue Europa ou la Ligue Europa Conférence, les points vont être très chers », a lancé Bruno Genesio en conférence de presse avant d’annoncer la couleur pour le match contre l’OGC Nice.

À lire Mercato OGC Nice : c’est la bataille entre Genesio et Haise

Stade Rennais : Bruno Genesio livre les clés du match à Nice

Samedi à 17 heures, le Stade Rennais sera sur la pelouse de l’Allianz Riviera pour en découdre avec l’OGC Nice (9e), à l’occasion de la 34e journée de Ligue 1. Face aux hommes de Didier Digard, le coach du SRFC Bruno Genesio demande à ses joueurs d’avoir du caractère et de rester concentré sur leur jeu.

« Il faut aller les chercher, il faut de la qualité, du caractère à chaque match, sans trop se projeter sur la suite et les adversaires. C’est simplement se concentrer sur notre jeu, sur ce qu’on veut faire de cette fin de saison pour couronner une fois de plus une saison qui sera satisfaisante, voire très satisfaisante », a ajouté le technicien français de 58 ans, qui a également tenu à défendre son bilan afin de nuancer les critiques qui visent le Stade Rennais depuis des mois.

« J’observe qu’on a 56 points après 33 journées, comme l’an passé. Que disait-on alors ? Que c’était très satisfaisant. On a le même nombre de points, le même nombre de buts encaissés, mais moins de buts marqués. Et on était troisièmes, des équipes tournaient moins fort. Évidemment, on est conscients que la deuxième partie de saison n’est pas ce qu’on aimerait qu’elle soit, mais on n’est pas aussi largués qu’on veut bien le dire », précise Genesio.


Publiez cet article sur vos réseaux sociaux !


Foot Sur 7 est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :