Mercato Stade Rennais : Orkun Kokcu, une piste à oublier

Désireux de renforcer son entrejeu, le Stade Rennais lorgnait sur Orkun Kokcu. Mais le club breton peut se raviser compte tenu de sa valeur marchande.

Mercato : Orkun Kokcu trop chère pour le Stade Rennais

Qualifié pour prochaine édition la Ligue Europa grâce à une 4e place obtenue en championnat, le Stade Rennais compte étoffer son effectif cet été. Sous l’impulsion de son directeur sportif, Florian Maurice, le SRFC a déjà déterminé ses priorités. Si une doublure au poste de gardien de but est espérée, les Bretons espèrent aussi renforcer son entrejeu. Et pour étoffer ce secteur, le nom d’Orkun Kokcu (22 ans) a été cité.

Le jeune milieu de terrain turc sort d’une saison convaincante avec Feyenoord où il a inscrit 12 buts et délivré 8 passes décisives en 46 rencontres disputées, toutes compétitions confondues. De telles performances ont rapidement attiré l’attention du Stade Rennais en quête d’un nouveau milieu de terrain pour la saison à venir. Mais tout porte à croire que les Rouge et Noir n’iront pas au-delà de ce simplet intérêt.

Laurent Frétigné, journaliste à Ouest-France, assure même que le SRFC et son directeur sportif Florian Maurice n’ont jamais vraiment misé sur la piste Orkun Kokcu en raison de sa valeur marchande élevée. S’il vaut 30 millions d’euros sur Transfermarkt, la direction de Feyenoord en attendrait pas moins de 45 millions d’euros. Ces exigences financières ont rapidement refroidi les ardeurs des Bretons qui devront se tourner vers des cibles moins onéreuses.

Orkun Kokcu donne son accord pour signer au Benfica

...

De son côté, Orkun Kokcu s’apprête à prendre une toute autre destination. Très convoité sur le marché des transferts, le milieu de terrain de Feyenoord est proche de rebondir au Portugal. Comme l’indique Ekrem Konur sur Twitter, le jeune joueur aurait donné son accord de principe pour signer à Benfica.

La perspective de disputer la prochaine Ligue des Champions avec le club portugais a certainement pesé dans son choix. Reste désormais à Benfica de trouver un terrain d’entente avec la direction de Feyenoord en vue de finaliser la transaction. Les négociations entre les deux écuries devraient s’intensifier dans les semaines à venir.