Ceferin ferme la porte à la Russie, l’Arabie Saoudite ne tiendra pas

Aleksander Ceferin, le président de l’UEFA, a récemment accordé un entretien exclusif au média slovène N1, au cours duquel il a abordé des sujets brûlants tels que la situation de la Russie dans les compétitions internationales et le phénomène du mercato des clubs d’Arabie Saoudite.

Aleksander Ceferin ne réintègre la Russie qu’après la guerre

La question de l’exclusion de la Russie des compétitions internationales a été au cœur des discussions. Depuis février 2022, l’UEFA et la FIFA ont exclu la Russie de toutes les compétitions qu’elles organisent en raison de son invasion de l’Ukraine. Interrogé sur la durée de cette exclusion, Aleksander Ceferin a été clair : la Russie ne sera réintégrée qu’à la fin du conflit.

Cette décision a un impact significatif sur les équipes nationales russes, masculine et féminine, qui ont raté des opportunités, notamment des Championnats d’Europe et des Coupes du Monde. En 2022 pour les femmes et en 2024 pour les hommes, la Russie était en lice pour ces compétitions avant d’être exclue.

La Fédération russe de football avait envisagé de quitter l’UEFA pour rejoindre la Confédération asiatique, mais a finalement abandonné cette idée, du moins pour le moment. La situation demeure complexe et incertaine, et Aleksander Ceferin reste ferme sur la nécessité de maintenir l’exclusion de la Russie jusqu’à la résolution du conflit.

Arabie Saoudite ne tiendra pas la distance avec cette politique

...

L’entretien avec Ceferin a également porté sur le sujet du mercato des clubs de football d’Arabie Saoudite. Déjà l’été dernier puis cet été, de nombreux joueurs européens de très haut niveau ont été attirés par l’Arabie Saoudite au Moyen-Orient. Ceferin a déclaré à propos du phénomène saoudien : « Je pense que cette histoire avec l’Arabie saoudite sera de courte durée. À mon avis, c’est une mauvaise approche du développement du football pour eux. En faisant venir des joueurs en fin de carrière, on ne développe pas le football. »

Pour consolider son argumentaire, il a fait référence aux clubs chinois qui investissaient de sommes mirifiques dans le recrutement de joueurs brésiliens Oscar et Hulk.