L1 – 1ère journée : Les gros gagnent, le champion cale, le favori se fait peur

Publié le 13 août 2012 à 08:59

Au lendemain du dernier match de cette première journée de Ligue 1, la vérité du terrain a livré son premier verdict. Si Lyon, Lille, Marseille et Bordeaux ont remporté un succès conforme à leur statut de gros bras du championnat, les équipes qu’on attendait le plus ont calé d’entrée.

Particulièrement attendus, les champions de France Montpelliérains ont été tenus en échec sur leur pelouse face à une équipe de Toulouse toujours difficile à manœuvrer (1-1). Orpheline d’Olivier Giroud, la formation de René Girard était également privée de Belhanda, Bocaly et Mounier, blessés, et d’Estrada, suspendu. Un résultat logique, au vu de la physionomie du match, même si le MHSC aurait probablement préféré affirmer son autorité dès la première journée du championnat.

L’autorité, c’est du côté du PSG qu’on l’attendait, mais Dream-Team ou pas, une bête noire reste une bête noire, et Lorient est passé tout près d’infliger une humiliation retentissante à l’archi-favori de l’exercice 2012-2013. Menés 2-0 sur leur pelouse après 45 minutes de jeu, les Parisiens ont sauvé la mise grâce à Zlatan Ibrahimovic. Mais la qualité de la seconde période Francilienne, et notamment la puissance offensive qu’elle a affichée, laissent penser qu’une fois au point, la machine Parisienne sera très difficile à enrayer. Autre point encourageant pour les supporters Parisiens : Pastore, Thiago Motta, Mohamed Sissoko et Thiago Silva, quatre titulaires indiscutables, étaient absents face à Lorient. Autant dire qu’une fois l’équipe au complet, et la défense retouchée, ça sera une autre histoire.

Concernant les traditionnels cadors du championnat, ils se sont tous imposés pour leur première sortie. Le LOSC, qui se déplaçait dans l’antre Stéphanoise (1-2), se sera montré convaincant dans le jeu, pour au final ramener 3 points mérités. Du côté de l’OL et de l’OM, si les victoires (1-0), respectivement contre Rennes et Reims, ont été plus poussives, et moins séduisantes dans la manière, elles permettent également de démarrer la saison sur une bonne note. Quant aux Girondins de Bordeaux, vainqueurs à Evian (2-3), ils ont également assuré l’essentiel, eux qui espèrent secrètement se mêler à la lutte pour le podium et pour les places Européennes.

Le week-end prochain, le terrain livrera une nouvelle vérité, où les vainqueurs d'hier auront à coeur de confirmer leur bonne forme, et ceux qui ont déçu tâcheront de se racheter afin d'enfin réellement démarrer leur championnat.

Par Hakim Maludi

Facebook
Twitter
email
Whatsapp