Euro 2024 : Quelle Belgique face à la France ?

L’équipe de France affronte la Belgique ce lundi soir pour les huitièmes de finales de l’Euro 2024. Les Diables Rouges sont l’adversaire le plus rencontré par les Bleus, avec 76 confrontations. Les Français ont beau être six fois plus nombreux que les Belges concernant la population, le rapport de force a toujours été plus équilibré sur le terrain. De 1904 à 2024, retour sur 120 ans de matchs marquants entre ces deux pays voisins.

Le premier match officiel France – Belgique

La France va affronter la Belgique pour la 76ᵉ fois ce soir pour essayer de se qualifier en quart de finales de l’Euro. Après trois premiers matches en dents de scie, où ils auront fait preuve d’une belle solidité défensive, mais d’une inquiétante inefficacité offensive, les Bleus « entament une nouvelle compétition » selon Didier Deschamps. Mais pour connaître l’historique des confrontations entre les deux nations, il faut remonter au début du 20ᵉ siècle. 120 ans après leur première rencontre en 1904, 3 ans après leur dernier match en 2021, le bilan est de 24 victoires pour la France, 30 pour la Belgique.

Le 1ᵉʳ mai 1904, à Uccle, une ville située dans la banlieue sud de Bruxelles, se déroulait la première rencontre de football entre la Belgique et la France. Une petite affluence, 1 500 spectateurs ont assisté au match historique organisé par l’aristocrate belge Evence Copée le journaliste français et fondateur de la FIFA Robert Guérin. Le match riche en rebondissement se terminera par un nul (3-3). Un résultat équitable qui aidera à cimenter les fondations d’une solide relation entre les joueurs français et belges.

La domination de la France

...

Un an plus tard, les deux équipes s’affrontent pour la deuxième fois en match amical à Bruxelles. Le 7 mai 1905, le match démarre avec une heure de retard, car l’arbitre John Lewis s’est perdu en calèche dans les rues de la capitale belge. Le décalage du coup d’envoi oblige le soldat Georges Crozier à quitter les Bleus dès la 65ᵉ minute pour attraper un train et tenter de rentrer à temps dans sa caserne. Les Français sont écrasés 7-0. Les victoires, les défaites, les moments de gloire, De 1904 à 2024, chaque match a son histoire. Pour les huitièmes de finales du mondial 1938 à Colombes, l’affiche France – Belgique se termine par une victoire (3-1) des Bleus.

Ils prennent l’avantage dès la 40ᵉ seconde puis corsent le score dès la 11ᵉ minute, avant de remettre ça à la 69ᵉ (3-1). Ce sera leur première qualification en quarts de finale d’un Mondial, mais ils s’inclineront contre l’Italie (3-1), future championne du monde. Avec l’avènement de la Seconde Guerre mondiale, il faudra attendre le 24 décembre 1944 pour assister à la première rencontre internationale de l’équipe de France depuis la Libération de Paris. L’EDF affronte encore les Diables Rouges, mais s’impose. Une victoire symbolique, car ce match aura servi à venir en aide aux sinistrés de guerre, alors que la bataille contre les nazis se poursuivait dans les Ardennes.

La « papinade » entre dans l’histoire

Le 25 mars 1992, le parc des princes est en ébullition. Les deux pays s’affrontent dans un match amical palpitant. Les Bleus sont menés trois fois, mais égalisent à chaque fois. La dernière égalisation signée Jean-Pierre Papin restera dans les annales : une superbe volée acrobatique, marque déposée « papinade ». Dix ans plus tard, 18 mai 2002 à Saint-Denis, les champions du monde et d’Europe en titre subissent un revers surprise pour leur dernier match à domicile avant le Mondial en Corée du Sud. Les Belges marquent même tous les buts, par Glen De Boeck (40ᵉ) puis dans la même minute par Timmy Simons contre son camp. Marc Wilmots arrache la victoire dans le temps additionnel. Zinédine Zidane était absent pour assister à la naissance de son troisième enfant.

Plus récemment en 2015 à Saint-Denis, les Bleus de Didier Deschamps ont été malmenés par la génération d’Eden Hazard qui mène même 4-1 avant que Nabil Fekir et Dimitri Payet ne réduisent l’écart dans les toutes dernières minutes, chacun marquant son premier but en Bleu. « C’était un match très disputé, où la Belgique avait été très efficace, impressionnante », s’est souvenu l’attaquant français Olivier Giroud.

La Belgique et son « seum »

Mais la dernière rencontre en date entre les deux pays date de 2021, en Ligue des nations. Alors qu’ils menaient à la pause, les Diables Rouges se verront remonter avec les buts en seconde période de Karim Benzema, Kylian Mbappé et Theo Hernandez. Mais c’est sans aucun doute la demi-finale de la Coupe du Monde 2018 qui reste gravée dans les mémoires. Samuel Umtiti cassait la démarche pour fêter le seul but de la rencontre à Saint-Pétersbourg, à la 51ᵉ minute, offrant la victoire à la France. La Belgique de la génération Hazard avait le fameux « seum ».

La Belgique n’a plus battu la France en compétition depuis 1981, cette série prendra-t-elle fin ce soir ? Si la France a dominé les dernières confrontations, sur le papier, les deux équipes se valent, mais leurs dernières performances pendant les poules ne promettent pas un match palpitant. Il s’annonce indécis et se jouera sur des détails. La combativité et l’efficacité tout autant que détermination et la lucidité dans les moments clés feront la différence