OM - Transfert : Bras de fer entamé entre Thauvin et Lille ?

Publié par Samuel Lihiyot le 19 juin 2013 à 11:45

Florian Thauvin a rejoint Lille cet hiver, mais a souhaité terminer la saison avec le SC Bastia pour aider le club corse à se maintenir en Ligue 1. Opération réussie, en revanche Thauvin ne désire plus jouer pour les Dogues.

Un passage et puis s'en va ? L'Olympique de Marseille aurait formulé une offre pour Florian Thauvin, mais ce dernier est condamné par Michel Seydoux à rester dans le Nord. Pourtant, lorsque le jeune attaquant a signé cet hiver, on lui avait promis qu'il jouerait une coupe d'Europe. Ce qui ne sera pas le cas vu que le LOSC a terminé 6e cette saison. De plus Rudi Garcia a rejoint l'AS Roma alors que Thauvin avait une réelle envie de grandir aux côtés de l'ancien entraîneur du Mans.

Rien ne va pour Thauvin qui se demande dans quoi il s'est embarqué en rejoignant Lille. Or, un club pourrait le sauver de son embarras actuel. Il s'agit de l'OM qui lui propose de presque tripler son salaire, le buteur passerait de 40 000 à 120 000 euros par mois. De plus, les Phocéens lui offriraient également la possibilité de disputer la Ligue des Champions. Selon l'Équipe, Thauvin se serait débarrassé de son agent qui l'a fait signer au LOSC. À en croire les informations du quotidien, il n'aurait aucun scrupule à entamer un bras de fer avec Michel Seydoux qui ne veut pas voir partir son joueur avant même qu'il n'ait disputé un match.

Florian Thauvin gagnera-t-il à aller au clash avec les Lillois ? Ou reviendra-t-il à la raison ? Une seule chose est sûre, les Marseillais ont fait de l'ancien Bastiais leur priorité et compte bien exaspérer la direction nordiste. Hier, La Provence a contacté un décisionnaire du LOSC afin qu'il s'exprime sur Thauvin, voici sa réponse pleine de colère : : « Si vous me reparlez de Florian Thauvin, je vous raccroche au nez !Il n'est pas dans la balance, je peux vous le réaffirmer. Si notre discours n'est pas suffisamment clair, on peut le redire ! On l'a tenu dès le premier jour où Vincent Labrune nous en a parlé. »

Afficher les commentaires