Exclu - Omar da Fonseca : « Maxwell est plus fort qu'Evra, Zlatan supérieur à Van Persie » (2/2)

Publié par Arnaud LAPOINTE le 26 février 2014 à 00:33

Après une première partie d'interview consacrée aux cas particuliers de joueurs argentins, Omar da Fonseca aborde l’actualité du PSG en exclusivité pour Foot-Sur 7.

Foot-Sur 7 - Laurent Blanc possède-t-il l’expérience pour hisser le PSG au niveau souhaité par QSI ?

Omar da Fonseca - Personnellement, je ne regarde pas les entraîneurs. J'assiste aux matches. Mais je constate que Laurent Blanc a su exploiter la dimension de certains joueurs parisiens. Aujourd'hui, il est l'homme de la situation au PSG. Changera-t-on encore une fois l'entraîneur lors de l'été prochain ? Je ne l'espère pas. Si c'est pour mettre José Mourinho, ce n'est pas la peine, je préfère Blanc. Le Portugais gagne souvent des trophées, mais comment les gagne-t-il ? Blanc possède un véritable projet de jeu. Après, remportera-t-il autant de titres que Mourinho ? Je n'en sais rien, mais je préfère sa vision du jeu que celle du « Special One ».

Thiago Silva est-il le meilleur défenseur au monde à l'heure actuelle ?

Oui ! Le Brésilien fait passer le poste de défenseur central dans la dimension que l'art du football réclame. De nombreux entraîneurs conçoivent le poste de défenseur central comme celui d'un vulgaire chiffonnier ou une sorte de pitbull. Thiago Silva fait partie de la race des très grands : il reste toujours debout. Il est très rare de le voir les fesses par terre. Moi d'ailleurs, je suis contre le tacle, la plupart des tacles ne servent à rien.

En parlant de Thiago Silva, il souhaite qu'Alex soit prolongé par le PSG. Etes-vous d'accord avec lui ?

Aujourd'hui, Alex est un défenseur solide. Son jeu de tête est nécessaire à l'équipe parisienne. Il va véritablement au mastic. C'est un grand professionnel, il marque quelques buts et possède la rigueur d'un grand défenseur. Il va au contact et ne fait pas dans le spectacle inutile. Même s'il est extra-communautaire, plusieurs facteurs laissent penser qu'il va pouvoir prolonger...

Entre le PSG de Carlo Ancelotti et celui de Laurent Blanc, lequel trouvez-vous le plus séduisant ?

Celui de Laurent Blanc, même si le Real Madrid de Carlo Ancelotti joue magnifiquement bien. Heureusement que Khedira s'est blessé à un genou sinon nous n'aurions pas vu souvent jouer Modric à Madrid. Comme Mourinho, Ancelotti est un coach qui fait gagner. Quand je vois le club merengue, je me régale. Certains supporters ou entraîneurs ne pensent qu'à la gagne. Personnellement, pour apprécier une équipe, j'ai besoin qu'elle développe un jeu chatoyant. Si demain, Evian-TG se met à jouer comme le Barça, je deviens supporter d'Evian-TG !

 

Omar DA FONSECA

 

« Le PSG se trouve au même niveau que Dortmund, Chelsea et Manchester United »

 

Marcu Alves, journaliste d’ESPN Brasil, a expliqué à L’Equipe que Lucas ne deviendrait pas « l’héritier de Ronaldinho à Paris » et n’aurait « jamais le niveau d’un Neymar ». Partagez-vous son avis ?

On ne peut pas comparer Lucas à ces deux joueurs. Ils possèdent des caractéristiques différentes. Ronaldinho et Neymar peuvent éliminer le défenseur adverse en étant arrêtes. Lucas est quant à lui un joueur de changement de course et de rythme. Il a des jambes qui lui permettent d'évoluer dans ce registre. Plusieurs autres jeunes brésiliens, comme Oscar ou Fernandinho, sont très talentueux mais n'arriveront pas à la moitié du potentiel d'un Ronaldinho ou d'un Neymar.

Le PSG est récemment devenu le cinquième club le plus riche au monde. Fait-il partie du Top 5 mondial sur le plan sportif ?

Paris est légèrement en dessous du Bayern Munich, du Real Madrid et du FC Barcelone. Il se trouve au même niveau que Dortmund, Chelsea et Manchester United et est meilleur que l'Alético Madrid. Par exemple, si l'on compare aux Reds Devils, Maxwell est plus fort qu'Evra, Ibrahimovic est supérieur à Van Persie. Un latéral comme Van der Wiel est en train de devenir l'un des tous meilleurs d'Europe à son poste. Le Néerlandais sait presque tout faire : passer, relancer, faire des une-deux, etc.

Accepteriez-vous des responsabilités au PSG ?

Non. Moi je suis vieux, j'ai 55 ans (rires). J'ai été directeur sportif à Saint-Étienne par le passé. Maintenant, je me contente d'observer et commenter : ça me suffit ! Je suis grand-père, le temps passe trop vite. Être dans un grand clubs oblige en permanence à se justifier. Quand tu gagnes, c'est grâce aux joueurs, sinon c'est de ta faute. Mentalement, c'est épuisant, physiquement aussi. On vit constamment dans le conflit. J'ai également été agent et c'était la même chose....

Afficher les commentaires