PSG : Unai Emery, la réponse indirecte de Daniel Riolo à Pascal Praud

Daniel Riolo assure la défense d'Unai Emery. Publié par Eitel Mabouong le 03 octobre 2016 à 16:15

C'est à croire que certains observateurs n'observeraient pas plus loin que le bout de leur nez... Contrairement à Pascal Praud, qui ne regarde que le dispositif tactique et le score final pour se faire l'idée d'une rencontre, Daniel Riolo est allé plus loin dans l'analyse du jeu du PSG version Unai Emery. A travers un papier sur son blog RMC Sport, le journaliste n'a pas manqué de donner les premiers éléments sur l'évolution de cette équipe.

"Le début d'un chantier" pour Emery

"On a eu droit à un super scoop. Le PSG a gagné parce qu’il a remis son fameux milieu à trois. Quel manque d’originalité d’Emery de remettre ces trois joueurs là, n’est-ce pas ? C’est ce que dit la vox populi. Emery n’a donc pas inventé de joueurs, quelle tristesse ! Verratti blessé en août, Matuidi la tête ailleurs au même moment, Motta hors de forme… ils reviennent et sont titulaires ! Et on doit être étonné. C’est la preuve qu’Emery n’innove pas. La belle affaire. J’ai comme dans l’idée que si Iniesta, Rakitic, Modric, Kroos, Vidal… avaient signé au PSG, on aurait peut-être vu de nouvelles choses. Ce n’est pas le cas.

Et j’ai donc du mal à comprendre le procès en conservatisme fait au nouveau coach ! C’est vrai ça. Pourquoi Blanc a continué à faire jouer Motta, Silva, Ibra… merde ils jouaient déjà avec Ancelotti non ? Et quand Cabaye est arrivé, il n’a pas pris la place de Verratti ? Ah bon !

Voilà donc le procès stupide du moment. Observer que, même peu, le style avait évolué. Que contre l’OL, que sur la première période devant Bordeaux, celle contre Arsenal, il y a avait un air frais… Le début du chantier, non, pas possible. Trop compliqué.

Après tout, aucun risque pour tous ceux qui ont décidé qu’Emery est et sera un imposteur. En championnat, il ne pourra pas faire mieux que la saison dernière. Et en LDC, aller au-delà des quarts, avec la concurrence, le tirage au sort … Au poker, on dirait, c’est un 70/30… J/J contre A/8. Ils vont donc pouvoir tranquillement continuer à évoquer le souvenir de l’ami golfeur."

Afficher les commentaires