OM - Mercato : Tonnerre, le départ Jacques-Henri Eyraud déjà acté ?

Jacques-Henri Eyraud, président de l’OM, et l'entraîneur Rudi Garcia, ne sont plus les bienvenus à Marseille.

Les changements annoncés à l’OM cet été ne devraient pas concerner seulement les joueurs et probablement l’entraîneur Rudi Garcia. Le président phocéen Jacques-Henri Eyraud pourrait lui aussi faire les frais de la grosse grogne des supporters. Et ces derniers l’ont une nouvelle fois rappelé à Frank McCourt ce samedi après-midi.

Frank McCourt contraint de se séparer de Jacques-Henri Eyraud ?

« Depuis qu’il est arrivé à l’OM, Garcia ridiculise le club avec sa communication. À chaque fois qu’il arrive en conférence de presse, on se demande ‘qu’est-ce qu’il va sortir comme ânerie ?’. Comment être satisfait en fin de saison ? Avec les départs de Garcia et d’Eyraud. Il faut arrêter maintenant. Ça mènera à rien de les garder. Eyraud ne connaît rien au foot, il prend beaucoup trop de décisions. Être à la tête de l’OM, ça rend fou.

Il doit laisser le sportif. Garcia, j’ai toujours pensé que ce n’était pas le bon entraîneur pour l’OM, les résultats ne vont pas, il donne une mauvaise image du club, et il a perdu une partie du vestiaire. McCourt a donné le pouvoir à Garcia et Eyraud. Le résultat, c’est que cette équipe-là avec 200 ME de dépenses, il ne restera rien à la fin de la saison, ce sera de la perte, il va falloir tout reconstruire… », a pesté Jonatan MacHardy dans l’After Foot sur RMC Sport.

Un triste tableau de l’Olympique de Marseille malheureusement validé par les supporters qui réclament désormais le départ pur et simple des deux mis en cause : Jacques-Henri Eyraud et Rudi Garcia. D’ailleurs, malgré la victoire de ce samedi contre Nîmes Olympique (2-1) dans le cadre de la 32e journée de Ligue 1, les fans marseillais ont affiché leur mécontentement dans les tribunes du Vélodrome. Dans le virage sud, flottait une banderole particulièrement hostile, notamment contre le président et le coach.

« Un entraîneur bidon et une équipe sans couilles, mais qui les a engagés ? Direction démission », pouvait-on lire. Les MTP, eux, en avaient contre Rudi Garcia, en affichant « La Roma avait raison » et « Soutien à Gustavo », le milieu de terrain brésilien étant finalement titularisé pour cette rencontre, qu’il a aidé à gagner avec le but de la victoire.

Affaire à suivre donc...