ASSE : Les dirigeants de Saint-Étienne accusés pour Printant et Puel

Claude Puel, nouvelle entraienur de l' ASSE. Publié par ALEXIS le 31 octobre 2019 à 02:20

L’ ASSE a viré Ghislain Printant et a engagé Claude Puel, après 8 journées de Ligue 1 et 2 matchs de Ligue Europa. Les dirigeants du club ont reconnu qu’ils ont commis une erreur de casting, mais ce n’est pas suffisant pour se blanchir, selon Daniel Riolo.

Daniel Riolo critique la politique sportive des dirigeants de l' ASSE.

En nommant Ghislain Printant entraineur de l’ ASSE, en succession de son mentor d’alors Jean-Louis Gasset, les responsables des Verts ont été très mal inspirés, selon Daniel Riolo. La preuve, ils ont fini par virer le coach de 58 ans, alors que le club était 19e de Ligue 1, au terme de la 8e journée du championnat.

« Nous avons fait une erreur de casting. Dans la vie, il y a des entraineurs numéro 1 et les numéros 2. On avait surclassé Ghislain », avait reconnu Roland Romeyer, lors de la présentation officielle du successeur de Ghislain Printant, notamment Claude Puel. Revenu sur le dossier du choix de l’entraineur de l' ASSE, cet été, Daniel Riolo pointe la gestion de Roland Romeyer et son binôme, Bernard Caïazzo.

« Quand tu fais des choix comme ils l’ont fait, que tu tentes de récupérer ça en cours de saison alors que tout le monde avait dit qu’ils étaient dans l’erreur, et qu’il n’y a qu’eux qui ne sont pas foutus de le voir… », a accusé Daniel Riolo, dans MadeInFoot.

« Après ils prennent Puel. Qu’est ce qu’il va faire ? Tu vas lui demander de remettre de l’ordre, il va dire aux cadres qu’il est capable de les mettre sur le banc, alors que celui d’avant, il n’en était pas capable, et miser sur des jeunes. On reconstruit un club à mi-octobre.

Si ça, c’est une politique sportive, qu’est ce que vous voulez que je vous dise ? Bien sûr qu’ils ont perdu trois mois avec Printant… », a expliqué le chroniqueur de RMC Sport.

Afficher les commentaires