OL : Polémique, la femme de Marcelo incendie Lopes et les Bad Gones

L'épouse de Marcelo (Guedes) répond aux Bad Gones pour son mari attaqué.

L’épouse de Marcelo (Guedes) s’en prend ouvertement à Anthony Lopes qui fut un temps capitaine des Gones.

Gros coup de gueule de l'épouse de Marcelo (Guedes) à l'encontre des Bad Gones.

Comme lors de la première attaque des supporters de l’ OL à l’encontre de son mari, Tatiane Guedes, l’épouse de Marcelo (Guedes) a fait une sortie fracassante sur les réseaux sociaux. Elle a rendu coup pour coup aux auteurs des insultes proférées à l'encontre de son très cher époux.

Elle qualifie l’attitude des ultras lyonnais, et en particulier celle du supporter qui s’en est pris au défenseur central à l’issue du dernier match de Ligue des Champions, mercredi soir, « de scrupuleuse et d’inadmissible ». Selon Tatiane Guedes, l’homme mis en cause, appartenant au groupe de supporters Bad Gones, « est pire qu'un animal ».

« Avant que mon mari soit un joueur, il est avant tout un homme, un père et un être humain ! Il faut avoir du respect. À mon avis, ces fans sont des malades », a-t-elle martelé, dans des propos relayés par Maxi Foot. Et la femme de Marcelo ne s’est pas arrêté là !

Anthony Lopes est-il d'accord avec les ultras de l' OL contre Marcelo ?

Elle a également déploré le manque de soutien à son mari, de la part d’Anthony Lopes, ex-capitaine de l’ OL et par ailleurs proche des Bad Gones. « Un joueur qui a appartenu auparavant à une foule organisée ne peut jamais être le leader d'un groupe. Il ne défendra jamais le groupe », a-t-elle martelé, sans citer le gardien de but des Lyonnais.

Pour finir, Tatiane Guedes a félicité Memphis Depay, qualifié de « vrai capitaine ». En effet, l’attaquant de l’Olympique Lyonnais avait couru après le supporter qui avait déployé la banderole « Marcelo dégage », afin de le recadrer. Un acte bien apprécié par la Brésilienne. « Un vrai capitaine doit avoir du caractère, du respect, de l'amour pour son prochain et ne pas être prisonnier de son ego ou de sa vanité », a-t-elle conclu.

Pour mémoire, un groupe de supporters lyonnais en colère avaient attendu leurs joueurs à l’aéroport à leur retour du Portugal où Lyon avait été battu par le Benfica (2-1) fin octobre 2019. Et si l'on en croit RMC Sport, les ultras n’avaient pas du tout apprécié le regard de Marcelo sur eux.





Par ALEXIS
Publié le 12 décembre 2019 à 16:45 | mis à jour le 12 décembre 2019 à 16:45

Facebook
Twitter
email
Whatsapp