FC Nantes : Le défenseur Dennis Appiah crie son ras-le-bol

FC Nantes : Dennis Appiah révolté par le calendrier infernal Publié le 21 novembre 2020 à 10:17

Dennis Appiah s'est montré particulièrement agacé par la situation actuelle. Le latéral droit du FC Nantes évoque les difficultés imposées aux joueurs avec le calendrier des compétitions.

FC Nantes : Dennis Appiah se rebiffe contre le calendrier infernal

L’apparition de la Covid-19 depuis la saison dernière a bouleversé le calendrier des matchs. Avec le retard pris cette saison entre le championnat et les coupes européennes, les joueurs des équipes concernées jouent un match tous les trois jours. Pire, les internationaux n’ont plus de repos puisqu’ils jouent pour leurs sélections respectives également. Pour Dennis Appiah, ce rythme infernal va cramer. « Les internationaux, engagés en Ligue des champions, jouent tous les trois jours. Moi, quand je disputais la coupe d’Europe, on jouait tous les trois jours, mais on avait la trêve internationale pour se reposer, car je n’étais pas appelé en sélection. Eux, ils n’ont pas de trêve et on leur a rajouté un match pendant le calendrier international ! », s’est plaint le défenseur du FC Nantes dans Ouest-France.

Avec ce rythme soutenu imposé aux internationaux, Dennis Appiah n’est pas surpris que même les meilleurs joueurs ne soient pas toujours à leur meilleur niveau. Selon l’ancien du SM Caen, avec l’enchaînement des matchs, les gens diront même « Mbappé ou Neymar ou Messi, il marche, il choisit ses matches, il n’est pas à fond sur cette rencontre… ». Le Nantais comprend que ces stars mondiales soient parfois contre-performantes. « Les mecs n’ont pas eu de vacances à cause du Final 8, ils ne jouent que des matches avec des enjeux importants », a fait remarquer l’ex-joueur d’Anderlecht avant d’interroger : « Quand est-ce qu’ils se reposent ? »

Quelle solution pour alléger le calendrier ?

Le calendrier imposé aux joueurs engagés en coupes européennes (Ligue des champions ou Ligue Europa) et aux internationaux est bien infernal. Mais comment alléger ce calendrier ? Sur ce point, le joueur du FC Nantes a souhaité être prudent. « La façon dont notre voix s’exprime peut être mal interprétée (…) Si le foot commence à se plaindre, on va nous dire : eh, les gars, vous êtes dans une meilleure situation que beaucoup d’autres, mais ce n’est pas pour ça qu’on doit se taire ». Le défenseur de 28 ans réfléchit, mais ne trouve pas forcément de solution.

Pourquoi ne pas inviter les joueurs à une grève pour obtenir un allègement du calendrier ? « Ce n’est pas envisageable », répond le défenseur du FC Nantes avant d’argumenter : « Dans notre société, certains ne travaillent pas et nous, on a la chance de pouvoir travailler encore. Ça passerait mal. »





Par JOËL

Facebook
Twitter
email
Whatsapp