FC Nantes : Christian Gourcuff pas vraiment fan de Maradona

FC Nantes : Christian Gourcuff pas vraiment fan de Maradona. Publié le 27 novembre 2020 à 18:30

Diego Maradona a été un joueur exceptionnel et sa mort a ému tout le monde entier. Christian Gourcuff est également touché par la disparition d’El Pibe de Oro. Cependant, il estime qu’il ne faut pas déifier l’Argentin, car sa vie extra sportive n’est pas un exemple.

Gourcuff triste pour Maradona, « un joueur d'exception »

Décédé mercredi, Diego Maradona a été au sommet de sa gloire dans football. Il a gagné la Coupe du monde en 1986, grâce notamment à un but marqué de main en quart de finale contre l'Angleterre. Il avait évoqué « la main de Dieu ». Et pour reprendre les termes de l’ancienne gloire du ballon rond, L’Équipe a titré à la une de son journal papier : "Dieu est mort''. Christian Gourcuff n’est pas d’accord avec cette manière de rendre hommage à l’Argentin. « C'est très triste qu'une personne décède, qu'un sportif décède, 60 ans c'est très jeune. Maradona, je l'ai admiré, je l'ai vu évoluer dans ses meilleures années, sur le plan technique, sur le plan de la virtuosité, c'était phénoménal. C'était un joueur d'exception », a-t-il soutenu dans un premier temps.

Gourcuff condamne Maradona pour son but de la main

Après, le coach du FC Nantes évoque l’autre facette obscure de la vie de l’ancien buteur de Naples. « Je trouve déplacé, dès qu'une personne meurt, on lui trouve toutes les qualités. Diego Maradona a eu une vie quand même qu'on ne peut pas mener en exemple. C'est pour ça qu'il faut relativiser, ce n'est pas parce qu'il est décédé qu'il est devenu quelqu'un qui... un exemple pour la jeunesse », a-t-il déploré, avant d’enfoncer le clou, relativement au but inscrit de la main contre l’Angleterre. « C’est très malsain. Le but de la main qu'il marque, c'est une entrave à la morale, à l'éthique sportive. Considérer ça comme un exploit et la revendication en plus de la main de Dieu, j'ai trouvé ça terriblement déplacé. Il en a fait des exploits, mais reprendre ça comme son principal fait d'armes, pour la morale c'est terrible », a regretté Christian Gourcuff.





Par ALEXIS