LOSC : Lille dans le dur dans la course au titre de champion

LOSC : Lille dans le dur dans la course au titre de champion Publié par Hind le 11 janvier 2021 à 20:30

Les hommes de Christophe Galtier ont assuré l'essentiel ce samedi en ramenant les trois points face à Nîmes (1-0). Le LOSC reste au contact du PSG et de l'OL, mais les Lillois ont semblé en nette baisse de forme durant leurs deux derniers matchs de Ligue 1. Déjà en décembre Galtier évoquait la fatigue de ses joueurs et un calendrier chargé. Le LOSC est-il déjà en perte de vitesse ?

Un LOSC surmené

Le LOSC avait commencé fort la saison de Ligue 1 et tournait à plein régime jusqu'à décembre. Après le match nul contre le PSG (0-0), Galtier avait évoqué le manque de fraicheur de ses joueurs et le rythme intense des matchs tous les trois jours. Une tendance qui se confirme en ce début d'année où les lillois semblent très en peine physiquement arrivée l'heure de jeu. Le LOSC a perdu des points précieux en ce début d'année en s'inclinant face à Angers (1-2) mais s'est rattrapé samedi contre Nîmes. Un match remporté sur l'unique but de la rencontre signé Burak Yilmaz à la demi-heure de jeu. Surmenés et multipliant les erreurs, Lille OSC décroche la victoire mais reste moins convaincant qu'en première partie de saison.

Une chance de souffler

Après le match, Benjamin André s'est confié à La Voix du Nord sur la petite forme des siens : "On reste des humains, le corps fatigue. Il faut que l’on se repose. On avait vraiment besoin de ces deux jours supplémentaires. C’était une demande légitime car le corps était usé ; on l’a vu cette semaine, on n’a pas encore récupéré. Ce n’est pas forcément le match en lui-même qui est compliqué. Il y a ce qui tourne autour. Après un match, même à domicile, il est parfois impossible de dormir avant quatre ou cinq heures du matin. Quand tu ne dors pas, c’est dur de récupérer. On subit un contre-coup. On tire un peu la langue. Je nous trouve moins en jambes, nos enchaînements sont moins fluides. A un moment donné, le corps te dit stop. Voilà, chaque équipe aura un coup de fatigue. Nous, c’est peut-être en ce moment, et on gagne quand même", a déclaré le joueur avant d'évoquer un calendrier de janvier plus clément, une opportunité pour se recharger les batteries et mieux revenir pour les hommes de Galtier.





Afficher les commentaires