FC Barcelone : 420 millions à trouver pour éviter la faillite

FC Barcelone : 420 millions à trouver pour éviter la faillite Publié le 13 janvier 2021 à 16:45

Rien ne va plus au FC Barcelone, qui s'enfonce de jour en jour dans une importante crise financière. Les dernières révélations de la presse espagnole font état d'une dette monstrueuse pour le club catalan, qui risque l'insolvabilité et donc la banqueroute. Une cure d'austérité n'est plus nécessaire mais obligatoire, alors que le Barça est toujours dans l'attente des élections pour la présidence du club.

Près d'un milliard de dettes au FC Barcelone !

La crise du Covid-19 aura-t-elle raison du FC Barcelone ? C'est la question que les supporters catalans sont en droit de se poser après les révélations fracassantes de La Vanguardia. Le quotidien de Catalogne affirme en effet en titre : "Barça, austérité ou insolvabilité". Le ton est donné pour un article qui explique que le club a accumulé à la fin de l'année 2020 un total d'environ 900 millions d'euros de dettes. Un déficit jugé "galopant" et "incontrôlable", qui va devoir rapidement être renfloué. Plus précisément, le Barça doit rembourser 420 millions d'euros d'ici la fin de l'année 2021. Le FC Barcelone pensait pouvoir compter sur des revenus de plus de 700 millions d'euros cette saison, dont environ 320 millions liés à la billetterie, avec une estimation du taux de remplissage à 25% à partir de décembre, puis de 100% à la fin de l'hiver. Mais le Camp Nou est toujours vide et devrait le rester un moment, les dirigeants pouvant faire une croix sur ces rentrées d'argent qui aura pu être, un temps, salvatrice.

L'argent, problème central du Barça

Au FC Barcelone, tout à rapport à l'argent. La masse salariale du club catalan s'élève à 355 millions d'euros, écrit Le Figaro, soit la plus haute de tout le monde du football. Le Barça a offert des contrats évolutifs à ses joueurs et voit ce montant grimper inexorablement, malgré des baisses de salaire demandées aux joueurs. C'est également le paiement d'une prime qui a été à l'origine du conflit entre Lionel Messi et Josep Maria Bartomeu, président démissionnaire, cet été. L'Argentin avait menacé de quitter le club au mercato estival, notamment à cause d'une prime de 39 millions d'euros non payée par les Catalans au sextuple Ballon d'Or. Une somme qui devait être versée à Messi en raison d'une clause dans son renouvellement en 2017. Le nouveau président du FC Barcelone va donc hérité d'une situation extrêmement complexe. Quatre validations de candidature ont d'ailleurs eu lieu ces derniers jours : celles de Joan Laporta, Emili Rousaud, Victor Font et Toni Freixa. Alors qu'une rumeur sur le report de la date des élections, prévues initialement le 24 janvier, se fait de plus en plus forte...





Par Matthieu