Girondins de Bordeaux : Le départ d'un cadre se précise

Pablo va quitter les Girondins de Bordeaux Publié le 15 janvier 2021 à 00:00

Pablo Castro ne va pas honorer son contrat à son terme avec les Girondins de Bordeaux. Le défenseur brésilien, dont le bail expire en juin prochain, devrait s’engager avec un club russe dans les prochaines heures.

Fin de l’aventure pour Pablo chez les Girondins de Bordeaux

Arrivé en 2015, Pablo Castro s’est imposé au fil des saisons comme un cadre chez les Girondins de Bordeaux. Après une grave blessure au genou lors du dernier exercice, le défenseur central a retrouvé sa place de titulaire cette saison. Il a disputé 13 matchs de Ligue 1 cette saison, dont 12 en tant que titulaire. Il compte également une réalisation sur la campagne en cours. Seulement, le défenseur de 29 ans ne devrait plus arborer le maillot du FCGB pour le reste de la saison. En fin de contrat à Bordeaux, le défenseur brésilien a refusé de prolonger pour trois saisons supplémentaires. À défaut de le voir partir libre au terme de la saison, le club au scapulaire est disposé à le vendre cet hiver. Les Girondins auraient même déjà trouvé un preneur.

Pablo Castro vers un championnat exotique

Selon les informations de Sud Ouest, l’international brésilien (2 sélections) va rebondir au Lokomotiv Moscou. Foot Mercato assure même que Pablo Castro a déjà fait ses adieux à ses coéquipiers. Le défenseur auriverde doit passer la visite médicale ce vendredi avant de parapher son contrat. Les Girondins de Bordeaux devraient récupérer 2,5 millions d’euros dans l’opération. Le club au scapulaire avait dépensé 2 millions d’euros pour s’attacher ses services en 2015. À Moscou, Pablo va retrouver un ancien girondin en la personne de François Kamano. L’attaquant guinéen a rejoint le club moscovite l’été dernier contre 5,5 millions d’euros. Également en fin de contrat, Youssouf Sabaly pourrait également quitter le FCGB à défaut de prolonger. Le latéral sénégalais indiquait récemment qu’il n’avait pas encore reçu d’offre de sa direction.





Par Ange A.