FC Nantes : Domenech, un record et déjà des soucis en interne

FC Nantes : Domenech, un record et déjà des soucis en interne. Publié par Matthieu le 25 janvier 2021 à 11:30

Raymond Domenech a connu sa première défaite sur le banc du FC Nantes, dimanche sur la pelouse du FC Metz (0-2), après trois matches nuls. Les Canaris, 17es de Ligue 1, ne s'en sortent pas et se sont offerts un triste record, tandis que déjà, des désaccords sont visibles entre le discours de l'entraîneur et celui des joueurs. Ça va mal au FCN...

Le FC Nantes est "dans le dur", Charles Traoré s'inquiète

Après la défaite du FC Nantes face aux Messins de Frédéric Antonetti, la révolte a été sonnée du côté des Canaris. Mais pas avec la même force et le même écho. À la suite du 12e match sans victoire des Jaune et Vert, un record pour les Nantais dans l'élite, il fallait une réaction. Les propos de Charles Traoré en conférence de presse après match n'ont pas été tendres. Le latéral nantais a fait part de sa grande inquiétude. "On joue le maintien, on va dire la vérité", a lancé l'international malien. "À un moment donné, il faut arrêter de croire qu’on est en haut du classement, on est en bas. Il faut vite tirer la sonnette d’alarme. Les concurrents directs prennent le large. On se fait bouger dans les duels, il n’y a pas de révolte." Charles Traoré en a surtout marre des beaux discours : "Bien sûr qu’il faut être inquiet, on est au fond du classement et c’est serré. Il faut plus de révolte, d’envie et être tueurs. Il faut arrêter de croire qu’on est arrivé. À un moment donné, c’est bon… On parle, on parle mais il faut agir." Des mots forts pour bouger les siens, car le FC Nantes doit maintenant traduire les paroles de l'entraîneur sur le terrain. Et pour le moment, ça ne se voit pas.

Raymond Domenech n'est pas d'accord avec son latéral

Il faut qu'entre le discours du coach et de son joueur, il n'y a pas la même intensité, ni la même urgence. Alors qu'il a fait son autocritique et reproché à ses coéquipiers d'avoir joué "les mains dans les poches", Charles Traoré a été repris par Raymond Domenech. "On est tous très déçu. Mais on n'a pas joué les mains dans les poches. Ce n'est pas un problème d'envie, c'est un ensemble de détails qui font qu'on ne peut pas jouer le coup à fond. On gâche très vite nos actions offensives. Jusqu'à maintenant on pouvait parler de qualité de jeu, mais là, on est dans le dur, les joueurs doivent en prendre conscience. Les erreurs s'accumulent", a constaté le coach du FC Nantes. Mais ses joueurs ont l'air d'en avoir très bien connaissance, Charles Traoré du moins. "On ne peut s’en prendre qu’à nous-même, on est les premiers coupables. Il faut arrêter de dire que les entraîneurs sont responsables. Il faut agir sur le terrain. Le groupe peut s’en sortir, il faut sortir les cojones. On doit vite passer à autre chose parce que si on continue de jouer comme ça chaque week-end, on va se faire chier." Les problèmes dans le jeu à Nantes ne date pas d'hier, les joueurs le savent, et Raymond Domenech commence à ne plus pouvoir se cacher derrière une supposée solidité défensive. Dimanche (21h), c'est l'AS Monaco qui débarque à la Beaujoire. Et ce ne sera pas une partie de plaisir.

Afficher les commentaires