OM - Stade Rennais : Les Marseillais vont jouer gros

OM - Stade Rennais : Les Marseillais vont jouer gros Publié par Hind le 29 janvier 2021 à 11:45

L'OM est sur une mauvaise dynamique. Les hommes de Villas-Boas n'ont plus gagné depuis le 6 janvier contre Montpellier (3-1). Le club connait aussi une crise interne, sur fond de rivalités et de désaccords entre direction et joueur. Le match samedi contre le Stade Rennais, sera un grand test pour l'équipe.

L'OM doit renouer avec la victoire

La période est délicate, mais André Villas-Boas commence à épuiser son crédit auprès de sa direction. L'entraîneur doit impérativement gagner ce samedi contre le Stade Rennais. "AVB " n'est pas encore sur la sellette mais presque. S'il a été récemment rassuré par sa direction, le directeur sportif Pablo Longoria travaille déjà sur des pistes pour remplacer son entraîneur. Certes, il cherche quelqu'un pour la saison prochaine, mais il n'est pas certain que le processus ne s'accélère pas, si Villas-Boas prolonge la sinistre série sans victoires. Fort de quelques nouvelles recrues au mercato d'hiver, le coach marseillais peut déjà remobiliser son groupe en introduisant un peu de compétition dans une hiérarchie déjà établie. Florian Thauvin et Dimitri Payet devront mettre leurs désaccords de côté et se ressaisir sur le terrain, au risque de se voir remplacés. Payet qui n'a déjà plus toute la confiance de son entraîneur, a beaucoup de choses à prouver.

Enfin, Villas-Boas ne peut pas continuer à se reposer sur des exploits individuels, et des sauvetages in extremis de Steve Mandanda. Le dernier match de l'OM, contre Lens a exposé toutes les faiblesses de cette équipe. Une statistique accablante reflète bien le manque d'impact des Olympiens : l'OM n'a tenté que 4 tirs contre Lens. Son plus faible total depuis 2006, selon Opta. Si André Villas-Boas avait en partie imputé son manque de succès à la sortie sur blessure de Valentin Rongier, ses problèmes ne touchent pas que le milieu de terrain. Son équipe a du mal à presser et à se projeter, tandis que ses attaquants se montrent particulièrement inoffensifs. Thauvin et Dario Benedetto en particulier, que l'entraîneur a sorti après l'heure de jeu. L'arrivée de Milik pourrait apporter un avantage dans ce secteur, mais il en faudra plus face au Stade Rennais.

André Vilals-Boas entraîneur de l'OM

Le Stade Rennais, un concurrent direct

Le Stade Rennais est actuellement devant l'Olympique de Marseille avec 4 points d'avance au classement de la Ligue 1. C'est donc un match contre un concurrent direct pour les places européennes. Les hommes de Julien Stéphan subissent un petit coup de mou. Ils se sont inclinés face au LOSC dimanche, même s'ils ont posé quelques problèmes aux Lillois qui ont réussi à bien tenir leur petit avantage (1-0, score final). Une défaite qui met fin à une série de 7 matchs sans défaite. Les Rennais voudront sans nul doute rebondir face aux Marseillais, et il ne faudra pas chercher d'excuses cette fois, comme a prévenu Stéphan en conférence de presse. Le technicien rennais avait taclé AVB sur sa sortie contre l'arbitrage : "Marseille, c’est l’équipe qui reçoit le plus de cartons depuis le début de saison. Il y a des raisons ! Et je ne pense pas que l’excuse valable soit de dire que les arbitres sont plus sévères avec Marseille que d’autres clubs. Les arbitres sont honnêtes, intègres, ils prennent leurs décisions en leur âme et conscience, en fonction de ce qu’ils voient sur le terrain ", avait-il déclaré. Les hostilités sont donc lancées. Samedi sera le jour de vérité.

Afficher les commentaires