FC Nantes Mercato : Domenech regrette le départ d'Abeid

FC Nantes Mercato : Domenech regrette le départ d'Abeid Publié par Matthieu le 29 janvier 2021 à 15:45

Le FC Nantes est dans le dur, avec une 17e place de Ligue 1 et une série record de 12 matches sans victoire. Le changement d'entraîneur et l'arrivée de Raymond Domenech sur le banc des Canaris n'a pas encore porté ses fruits et il y a maintenant urgence. Dimanche (21h), c'est l'AS Monaco qui se présente à la Beaujoire et ça ne sera pas une partie de plaisir pour les Nantais.

Mercato : le FC Nantes fera avec ce qu'il a

Raymond Domenech a enregistré une mauvaise nouvelle en cet fin de mercato avec le départ de Mehdi Abeid à Al Nasr. Le milieu de terrain est "parti", a simplement lâché son entraîneur. Avant de regretter le timing de cette transaction. "Quand ça arrive comme ça au dernier moment, c'est un peu gênant. Ça oblige à se réorganiser, à trouver d'autres solutions. C'est fait, c'est à ceux qui sont là de prouver maintenant. Entre ce que veulent les entraîneurs et ce que décident les agents, c'est très différent. J'attends lundi soir avec impatience, que ça soit terminé et qu'on se consacre à ceux qui sont là, qui ont envie et qui jouent. Ce mercato d'hiver est une aberration, je l'ai dit et je le maintiens encore plus parce que je le vis. C'est une plaie pour tout le monde."

Cependant, le coach nantais ne veut pas, ou ne peut pas, remplacer son joueur. "Remplacer Mehdi Abeid n'est pas une priorité. Son départ peut créer l'aspiration pour les jeunes qui sont derrière. Le souci, c'est qu'on est dans l'urgence permanente. C'est plus compliqué de prendre ce genre de décision." En effet, avec 18 points, le FC Nantes est 17e de Ligue 1, à trois petits points de Dijon, barragiste, Lorient, relégable, et Nîmes, lanterne rouge. Et ces deux dernières équipes ont un duel en retard à jouer.

Raymond Domenech : "L'urgence est sur le plan comptable"

"L'urgence est sur l'aspect comptable, reconnait Raymond Domenech. La semaine qui nous attend est importante et compliquée, avec deux futurs européens, Monaco et Lille et un concurrent dans la deuxième partie de tableau, l'AS Saint-Etienne. C'est là-dessus qu'il faut appuyer, et sur notre solidarité, notre envie. C'est une situation délicate où il faut gratter des points. Si on ne fait pas des séries de résultats, ça sera compliqué. On travaille sur les petits détails, les petites erreurs qu'il faut gommer. Ce ne sont pas des paroles, maintenant ce sont des actes qu'il faut. Je ne leur dis pas qu'ils jouent le maintien. Je leur dis qu'ils jouent un match, qu'il faut le jouer à fond et on discutera après. On continue à s'accrocher, à construire, pour oublier la suite et rester dans le match." Raymond Domenech sonne la charge et espère retirer quelques points de cette semaine à hauts risques, qui pourrait faire basculer le FC Nantes dans la zone rouge.

Afficher les commentaires