OM : Incidents à la Commanderie, la raison profonde révélée

Les supporters de l'OM manifestant leur colère. Publié par ALEXIS le 01 février 2021 à 12:50

L'OM est encore sous le choc après les incidents perpétrés par un groupe de supporters ultras du club, en colère. Ancien joueur du club phocéen, Bixente Lizarazu est scandalisé, mais il essaie d’expliquer la réaction des fans marseillais.

Bixente Lizarazu : « Ce qui s’est passé est grave »

Les supporters de l'OM exigent la démission de la direction de leur club. Après les banderoles sur lesquels ils avaient, plus d’une fois, réclamé le départ du président Jacques-Henri Eyraud, ils sont passés à l’acte, samedi dernier, avant le match qui devrait opposer les Olympiens au Stade rennais, au Vélodrome. Les supporters en colère ont sacsagé la commanderie, où étaient regroupés les joueurs. Réagissant à la violence du public de l’Olympique de Marseille, Bixente Lizarazu a d’abord condamné leur acte.

« Ce qui s’est passé est grave. Les crises sportives font partie de la vie d’un club. Si à chaque fois, les supporters viennent mettre la pression sur les joueurs, ce n’est plus gérable », a-t-il déploré sur le plateau de Téléfoot. « Ce n’est pas parce que les supporters vont à la Commanderie que les joueurs seront meilleurs sur le terrain, ça ne fonctionne pas comme ça », a expliqué l’ancien défenseur de l'OM (2004-2005).

OM : « Le club n’arrive pas à avoir un projet stable »

Bixente Lizarazu « pense » certes que les supporters « sont écoeurés », mais il « croit que le club a besoin de retrouver de la sérénité et de la tranquillité ». Selon l’analyse du consultant sportif, le problème à Marseille, « c’est que le club n’arrive pas à avoir un projet stable ». Or, « tant que ce sera comme ça, le sportif ne fonctionnera pas », d’après lui. En attendant les résultats de l’enquête en cours, le propriétaire de l’OM, Frank McCourt a annoncé des poursuites.

« Nous travaillerons en étroite concertation avec toutes les autorités, afin de garantir que les personnes reconnues responsables de ces actes de violence scandaleux soient traduites en justice », a réagi l’homme d’affaires américain. « J'ai été combattant dans ma vie. On a deux choix : soit baisser les bras (…), soit on n'accepte pas. Alors on va partir au combat. Je suis un homme de dialogue », avait-il réagi à chaud. L'OM est désormais 9e de Ligue 1, avec 32 points et deux matchs en moins.

Afficher les commentaires