Stade Rennais - ASSE : Les Verts prennent Rennes au piège

Stade Rennais - ASSE : Les Verts prennent Rennes au piège Publié par Matthieu le 14 février 2021 à 17:00

Le Stade Rennais accueillait l'ASSE ce dimanche, au Roazhon Park, pour le compte de la 25e journée de Ligue 1. Une rencontre entre deux équipes sur deux dynamiques bien différentes. En effet, les Rouge et Noir restent sur trois matches sans victoire en championnat de France tandis que les Verts, quant à eux, sont invaincus depuis autant de rencontres.

L'ASSE asphyxie d'entrée de Stade Rennais

Sous les bruyantes consignes de Claude Puel, les Stéphanois débutaient mieux la rencontre que leurs opposants bretons. Un pressing haut et intense permettait à l'ASSE de récupérer des ballons dans les 40 derniers mètres rennais. A plusieurs reprises, les Verts auraient pu profiter des pertes de balles du gardien Alfred Gomis ou des défenseurs centraux des Rouge et Noir, mais ni Denis Bouanga, ni Wahbi Khazri n'ont su en profiter. Au cours du premier quart d'heure, tous les joueurs de Julien Stéphan étaient coupables de grosses imprécisions techniques, ne leur permettant pas de mettre en place un jeu offensif cohérent, pendant que les Verts s'attachaient à être bien disciplinés tout en essayant de profiter des erreurs adverses.

La suite des débats s'équilibrait. Le Stade Rennais mettait peu à peu le pied sur le ballon et le pressing de l'ASSE perdait en intensité. Pourtant, c'est encore sur une récupération haute que Denis Bouanga, en conclusion, testait la première fois les gants d'Alfred Gomis (20'), quelques minutes après la première occasion du SRFC sur un centre d'Hamari Traoré repris par Serhou Guirassy (16'). Sur une nouvelle perte de balle rennaise au milieu de terrain, Khazri partait ensuite en contre (25'). Il oubliait Adil Aouchiche sur sa gauche et servait Lucas Gourna-Douath à droite, dont la frappe trop croisée ne faisait que passer un frisson de sueur dans le dos des défenseurs bretons.

Denis Bouanga ouvre logiquement le score

Ce n'était que partie remise. Car, encore sur un contre suite à un corner, l'ASSE ouvrait le score à la 27e minute. L'action stéphanoise était la suite d'une percée rennais au terme de laquelle, Serhou Guirassy oubliait de jouer et frapper au but pour préférer lancer sa jambe dans celle de son adversaire et s'écrouler, cherchant le penalty. Pas dupe sur ce coup-ci, l'arbitre ne donnait qu'un corner aux Rennais. Sur la récupération stéphanoise, Wahbi Khazri servait Denis Bouanga qui, au milieu de l'apathie générale, échangeait avec Yvan Neyou avant de tromper Alfred Gomis d'une frappe croisée (0-1, 27'). Une ouverture du score qui pendait au nez des joueurs de Julien Stéphan. Solide, bien en place, l'AS Saint-Etienne rejoignait les vestiaires sans casse, malgré un tacle assassin de Mathieu Debuchy sur Jérémy Doku, qui aurait pu valoir un carton rouge (33'). En gênant considérablement les relances courtes du Stade Rennais, les joueurs de Claude Puel avaient trouvé la clé de cette première période.

Les quinze premières minutes de la seconde mi-temps n'étaient que possession stérile, à nouveau, pour le Stade Rennais. Julien Stéphan décidait alors de réaliser trois changements d'un coup à l'heure de jeu, faisant entrer Steven Nzonzi, Yann Gboho et Adrien Hunou à la place d'Eduardo Camavinga, Jonas Martin et Martin Terrier. En 4-4-2, Rennes mettait plus de présence dans les 30 dernières mètres, mais pas forcément plus d'impact. C'est pourtant bien Yann Gboho, sur un superbe centre d'Adrien Truffert au second poteau, qui voyait sa puissante reprise contrée in extremis par Pape Abou Cissé, recrue hivernale de l'ASSE en défense centrale. Et comme on l'attendait, c'est Sainté qui faisait le break sur une énième perte de balle rennaise, oeuvre de Yann Gboho cette fois-ci. Zaydou Youssouf transmettait à Arnaud Nordin, entré peu avant l'heure de jeu, qui crucifiait Alfred Gomis d'une nouvelle frappe croisée (0-2, 71').

L'équipe de Julien Stéphan encore une fois sans inspiration

A Rennes, le plan de Claude Puel a fonctionné comme sur des roulettes. Comme à leur habitude peu inspirés en attaque, les Rennais ont buté sur la défense stéphanoise disciplinée. Les centres des latéraux Rouge et Noir n'ont jamais vraiment trouvé preneur, malgré un nombre encore une fois conséquent. Il n'a alors suffi qu'une pincée de réalisme à l'ASSE pour profiter des erreurs techniques du Stade Rennais, dont le nombre est difficilement acceptable à ce niveau. L'équipe de Julien Stéphan semble pouvoir jouer de cette manière des heures sans marquer et son manque d'application ne lui permet pas de s'en sortir sans dommage. Grâce à ce succès, l'AS Saint-Etienne voit la zone rouge s'éloigner, malgré le point pris par le FC Lorient à Monaco (2-2) et la victoire du FC Nantes à Angers (1-3). Quant au Stade Rennais, il stagne et peut s'estimer heureux d'être toujours si bien placé au classement au vu de ses récentes performances.

Stade Rennais - AS Saint-Etienne : 0-2 (mi-temps 0-1). Buts : Bouanga (27'), Nordin (71'). Cartons jaunes : Debuchy (33'), Doku (37'), Da Silva (48'), Guirassy (57'), Aguerd (63'), Traoré (77').



Afficher les commentaires