Stade Rennais : Le mauvais procès fait à Stéphan au SRFC

Stade Rennais FC - Julien Stéphan critiqué Publié par Gary SLM le 18 février 2021 à 11:45

Le Stade Rennais FC joue de moins en moins bien et cela a pour conséquence les critiques qui s’abattent sur Julien Stéphan, son entraîneur, et sur les dirigeants. Les joueurs du SRFC n’ont plus célébré la moindre victoire depuis le 17 janvier dernier, ce qui est une anomalie au regard de leurs adversaires de ces dernières journées.

Pourquoi le Stade Rennais ne joue pas bien ?

Match Stade Rennais - RC lens

Le niveau de jeu du Stade Rennais Football Club est retombé ces derniers temps. Les Rennais ont même commencé à dégringoler au classement de Ligue 1 où ils pointent désormais à la 5e place après l’As Monaco. Ces mauvais résultats sont la conséquence d’absence de buts de ses attaquants et quelques erreurs de ses défenseurs, visiblement en difficulté au moment d’anticiper sur les actions offensives des équipes adverses. Forcement, en pareille circonstance, l’entraîneur Julien Stéphan est pointé du doigt pour ses choix. Dans le cas du SRFC, Florian Maurice (responsable mercato des Rouge et Noir) est aussi associé à ces mauvais résultats.

La gestion du mercato estival ainsi que du marché des transferts de janvier explique-t-elle la baise de niveau observé au principal club de foot de l’Ille-et-Vilaine ? Pour Pierre Ménès et les consultants du Canal Football Club, c’est oui. Pour le consultant : « Ce qui arrive à Rennes est d'abord la conséquence du recrutement. Les joueurs qui sont arrivés ne sont pas au niveau ». Il cite Gomis, un mauvais choix pour remplacer Mendy dans les buts. « Martin Terrier est trop pâle, trop tendre », dit-il aussi de l’attaquant venu de l’ Olympique Lyonnais et qui a du mal à influencer positivement le jeu offensif du SRFC.

Un autre joueur est cité par le consultant sportif, c'est Jérémy Doku. Le jeune buteur de 18 ans, arrivé du RSC Anderlecht contre 26 millions d’euros, a du mal à justifier le montant de son transfert. Sur le côté droit, les dirigeants rennais ont laissé filer Raphinha à Leeds United, ce qui en rajoute à l’incompréhension de Pierre Ménès. « Je ne comprends pas pourquoi on lui a demandé de partir », s’interroge-t-il avant d’évoquer le cas Mbaye Niang. « Stéphan a viré Niang, en l’empêchant d'aller à Saint-Étienne pour l'envoyer en Arabie Saoudite à 26 ans. »

De l’affaire M'Baye Niang

Mbaye Niang, lors du match Stade Rennais - OGC Nice

Pour les mauvais résultats du SRFC dans cette seconde partie de la saison, l’entraîneur est cloué au pilori sur la chaîne cryptée. Ce que les commentateurs oublient parfois, c’est que M'Baye Niang a tout seul cherché à quitter le club l’été dernier. Il venait pourtant de relancer sa carrière à Rennes. Dragueur de l’OM qui s’est vite détourné de lui, il a aussi cherché à rejoindre l’AS Saint-Étienne. Il a passé un coup de fil à l’entraîner depuis le Forez une fois qu’il était coincé par le jeu des agents. Stéphan lui a alors expliqué qu’il pouvait revenir à Rennes s’il le souhaitait, mais qu’il devra désormais composer avec une concurrence dont il a favorisé l’arrivée.

Si le transfert de Niang à l’AS Saint-Étienne a échoué, c’est la faute à la guerre des agents qui ont fait irruption dans le dossier au dernier moment. Julien Stéphan est donc loin d’avoir poussé Niang dehors dans la mesure ou ce dernier, resté au SRFC, ne parvenait plus à être décisif. Titularisé à 4 reprises sur les 9 matchs qu’il a disputés cette saison en Ligue 1 Uber Eats, l’international sénégalais n’a inscrit qu’un but. Sur le plan sportif, le compte n’y étant pas, Rennes pouvait faire des économies sur son salaire en le laissant filer. Cette saison, le meilleur buteur rennais se nomme Benjamin Bourigeaud, pas Niang. Il a inscrit 4 buts et réalisé 3 passes décisives en 23 matches.

Que valent les nouvelles recrues du SRFC ?

Guirassy Doky stade rennais

Cependant, le mercato estival et celui de cet hiver ne donnent pas de résultats satisfaisants et c’est une vérité. Les supporters Rouge et Noir auraient aimé voir Serhou Guirassy briller un peu plus, mais une vilaine blessure à la cheville a tué sa progression naissante. Indisponible entre le 28 novembre et le 1er février, il recherche de nouveau du rythme. Les 15 millions d’euros de son transfert n’ont certes pas été justifiés sur cette saison, mais rien ne dit qu’il ne fera pas mieux les prochains matchs et la saison suivante.

Jérémy Doku a débarqué à 17 ans. Florian Maurice, à la base de sa venue, ne s’attendait pas à le voir briller dès cette première saison non plus. Il l’imaginer monter en puissance progressivement avant de donner satisfaction. Même s’il n’a inscrit aucun but lors de ses 25 matchs avec le Stade Rennais FC, le jeune attaquant considéré comme un joueur d’avenir peur encore progresser. Même si la qualification pour la prochaine Ligue des champions semble difficile à décrocher pour le SRFC, la Ligue Europa est toujours à portée de main. Cette saison n’est donc pas encore la catastrophe redoutée sur les plateaux d’émissions télé sportives.

Le milieu de terrain Steven Nzonzi est plus souvent sur le banc ces derniers temps après 21 matchs disputés cette saison. Le faible rendement d’Eduardo Camavinga en 22 matchs de championnat n’aide pas plus l'équipe à aller mieux. Une remise en question collective est peut-être la piste à explorer pour redresser la barre.



Afficher les commentaires