FC Nantes : Un gros manque sous Raymond Domenech révélé

FC Nantes : Un gros manque sous Raymond Domenech révélé Publié par Matthieu le 02 mars 2021 à 16:30

Toujous invaincu sous Antoine Kombouaré, le FC Nantes a néanmoins glissé à la 19e place de Ligue 1 après son match nul (1-1) sur la pelouse du Nîmes Olympique ce week-end. Les Canaris veulent poursuivre leur bonne série mais également prendre des points. Et la nouvelle "finale", comme l'appelle Andrei Girotto, qui attend les Nantais se tient ce mercredi (21h), à la Beaujoire contre le Stade de Reims pour la 28e journée de championnat. Et le capitaine du FCN veut revoir l'équipe de la première mi-temps aux Costières, qui a peu à peu lâché et concédé le match nul face au retour des Nîmois.

Le FC Nantes doit apprendre l'art de la constance

Andrei Girotto a regretté, ce mardi en conférence de presse, le partage des points à Nîmes, alors que le FC Nantes avait ouvert la marque et semblait maîtriser son match : "On savait qu'à Nîmes, c'était un finale pour nous, contre un concurrent direct. Ce sera le cas à chaque match désormais. On a fait une grosse première mi-temps. On a bien fait le pressing, maîtrisé le jeu, ce qu'on n'a pas fait après la pause. En seconde période, Nîmes devait aller cherche un résultat. Nous, on n'a pas su tenir le ballon et les agresser. Il faut travailler ça pour ne plus perdre des points de cette façon. On voulait continuer sur la première période, mais le match a tourné et on n'a pas su gérer notre but d'avance. Ce n'est pas la première fois qu'on craque en deuxième mi-temps, sans pouvoir mettre la même intensité. On perd des points bêtement."

"Le plus difficile, c'est de marquer, a reconnu le joueur du FC Nantes. On le fait et après, on gâche tout. Il nous faut plus de constance sur 90 minutes. On a aussi des adversaires qui vont chercher un résultat, qui vont chercher à nous agresser. Si on a plus de maîtrise et qu'on met un deuxième but, on sera plus tranquille." Déjà repris de la sorte contre l'OM, le FCN doit vite mûrir pour ne pas laisser des points en route. "On va de plus en plus avoir la pression du classement, a reconnu Girotto. Là, on est sur une bonne séquence avec le coach. On a tout pour s'en sortir, le groupe a bien compris l'état d'esprit qu'il faut avoir."

Un manque de discipline sous Raymond Domenech ?

Le polyvalent nantais a également admis qu'Antoine Kombouaré avait apporté un plus au FC Nantes, et comblé certains manques sous Raymond Domenech : "Il manquait quelque chose comme le coach nous l'apporte. Il manquait de la discipline, c'est un gros point fort de Kombouaré. Il a tout remis en place en arrivant, l'équipe est plus ensemble, plus disciplinée. Avec tout ça, sur le terrain, on a plus de force pour gagner les matches. C'est compliqué de jouer le maintien sans discipline, sans faire plus d'efforts que l'adversaire. L'entraîneur a bien ça dans nos têtes, ça nous manquait. On vit une bonne séquence, avec des matches difficiles, comme face à l'OM. Je pense qu'on peut encore mieux faire." Quant à son propre rôle, Andrei Girotto fait tout pour apporter un maximum à l'équipe. "Je suis habitué à jouer défenseur et milieu, a expliqué le Brésilien. Là où le coach a besoin de moi, je serai prêt. On s'entraide tous dans l'équipe. Il faut bien communiquer également. Ça me plait d'avoir le brassard d'une grande équipe comme Nantes. Ça me donne encore plus de confiance pour aider l'équipe. On s'attend à des duels, à beaucoup de batailles. L'équipe l'a bien compris." Et devra se mettre au diapason des propos de son capitaine contre le Stade de Reims, mercredi.



Afficher les commentaires