OL : Eyraud viré de l’ OM, Aulas en remet une couche

Jean-Michel Aulas, propriétaire de l’ OL. Publié par ALEXIS le 03 mars 2021 à 00:23

Jean-Michel Aulas, propriétaire de l’ OL, n’entretenait pas de bons rapports avec Jacques-Henri Eyraud, démis du poste de président de l’ OM le 26 février dernier. Revenu sur le limogeage de ce denier, le dirigeant du club rhodanien avoue qu’il n’est pas surpris par la décision de Frank McCourt.

OL : Aulas ne voyait que la fin d'Eyraud à l' OM

Le président de l’ Olympique Lyonnais a commenté ce mardi le licenciement de Jacques-Henri Eyraud. Il avait, avec ce dernier, des divergences de points de vue sur le football dans l’Hexagone. Selon Jean-Michel Aulas, virer le président de l’ OM était inévitable au regard du degré atteint par la crise entre dirigeants et supporters du club marseillais. « Eyraud a ses défauts et se qualités comme nous. Malheureusement, c’était inéluctable et je me demande à quel point il n’a pas suscité lui-même cette fin », a lâché le patron de l'Olympique Lyonnais à Ouest-France. Selon lui : « on ne peut pas être contre son environnement régional, contre ses supporters ».

Il faut dire que Frank McCourt a mis du temps avant de se décider en ce qui concerne Jacques-Henri Eyraud. Les supporters marseillais, mécontents, avaient fait une descente à la Commanderie le 30 janvier 2021. Ils manifestaient ainsi leur colère contre la direction de l’OM. Pour la réaction du public du Vélodrome, Jean-Michel Aulas estime que l’ex-président marseillais a été victime de sa propre communication. « C’est malheureux pour lui, car c’est quelqu’un d’intelligent, mais qui a peut-être sous-estimé la portée de la communication qu’on peut avoir par rapport à l’environnement marseillais. J’étais persuadé que ça ne pourrait pas durer, car il y avait quand même des réactions d’une violence que je n’approuve pas, mais qui faisaient que la rupture était trop consommée », dit Jean-Michel Aulas.

Aulas et Eyraud s'étaient affrontés sur la fin de saison dernière

Pour rappel, les deux dirigeants de l' OL et de l'OM s’étaient affrontés par médias interposés sur la fin de saison 2019-2020 de la Ligue 1 Conforama. La LFP avait décidé, sur injonction des autorités françaises, d’arrêter brutalement la Ligue 1 et la Ligue 2 après 28 journées, en raison de la pandémie de Covid-19. La décision avait pénalisé l’Olympique Lyonnais (7e) et permis à l’Olympique de Marseille, 2e au moment de l’arrêt du championnat, d’être qualifié directement pour la phase de poule de la Ligue des champions.



Afficher les commentaires