ASSE : La peur des barrages s'empare des Stéphanois

ASSE : La peur des barrages s'empare des Stéphanois Publié par Matthieu le 04 mars 2021 à 14:00

L'ASSE replonge dans le doute après ses deux défaites de suites sur la pelouse du FC Lorient (1-2) et à Geoffroy-Guichard contre le RC Lens (2-3). Avec une 16e place au classement de la Ligue 1, les Verts restent sous la menace des deux équipes dans la zone rouge, Nîmes et le FC Nantes, alors que Dijon semble définitivement voué à la place de lanterne rouge. Les Stéphanois ont désormais dix jours de break pour travailler à corriger leurs erreurs avant un déplacement qui s'annonce périlleux au stade Raymond-Kopa, contre Angers SCO. Et il faudra également soigner les têtes, qui en ont pris un coup ces dernières heures.

Jouer le maintien, ça ne plait pas à Claude Puel

La victoire de l'ASSE contre le Stade Rennais, au Roazhon Park il y a quelques jours, avait été très cohérente dans son ensemble. Un match sur lequel s'appuyer pour la fin de saison et une lutte pour le maintien qui s'annonce acharnée. Mais depuis, les Verts n'ont pas confirmé. "C’est vrai que ce n’est pas satisfaisant sur les trois derniers matches, au cours desquels nous aurions pu prendre beaucoup plus de points", a reconnu Claude Puel, l'entraîneur de l'AS Saint-Etienne. Contre le RC Lens, mercredi soir lors de la 28e journée de le Ligue 1, les Stéphanois ont bien débuté avant de faire trop d'erreurs. "Nous avons fait une bonne entame et, malgré ces deux buts, nous avons su rester concentrés psychologiquement. Cela nous a permis de revenir à un but à la mi-temps. Mais la reprise a été moyenne parce que les jambes de certains étaient lourdes. Sur la fin, on s’est ouvert et on aurait pu se faire contrer avant. C’était le jeu. Nous aurions mérité au moins le partage des points, mais ça ne veut pas sourire."

À l'ASSE, les têtes sont touchées

Pour Claude Puel, "c’est du gâchis sur ces trois dernières journées parce que nous n’avons pas réussi à prendre des points quand nous le pouvions. Maintenant, il faut se concentrer sur nous, pas sur nos adversaires". Car à y regarder le classement, la situation de l'ASSE est inquiétante. Les Foréziens sont à cinq points du barragiste et six du premier relégable, respectivement Nîmes et le FC Nantes. "La sonnette d'alarme, vous pensez qu'elle n'est pas tirée ? Que ça nous fait plaisir d'être à ces places-là ?, s'est emporté Claude Puel en conférence de presse d'après match. On a dit qu'on jouait le maintien. Il y a longtemps qu'elle est tirée. Chaque fois qu’on prend une gifle, on est à terre. On se relève." Mais les esprits sont en proie au doute, à en croire "l'insider" Mohamed Toubache-Ter. "Certains joueurs de Saint-Etienne commencent sérieusement à flipper d’une éventuelle place de barragiste...", a-t-il écrit sur Twitter. En plus d'un travail technique, l'entraîneur des Verts semble également avoir du pain sur la planche sur l'aspect psychologique...



Afficher les commentaires