EDF : Karim Benzema, son retour « n'est pas de la com »

Benzema retrouve la confiance de Didier Deschamps avec l'équipe de France. Publié par Timothy le 27 mai 2021 à 12:00

Mercredi, Karim Benzema a retrouvé le chemin du centre d'entraînement à Clairefontaine, cinq ans et demi après l'avoir quitté. Sélectionné pour l'Euro 2021 par Didier Deschamps, l'attaquant du Real Madrid avait le sourire, comme le président de la Fédération Française de Football (FFF), Noël Le Graët.

Le président de la FFF s'est livré, ce jeudi, dans une interview pour le journal Le Parisien et a expliqué les circonstances du retour de Karim Benzema en équipe de France. Il affirme que ce revirement de situation "n’est pas de la pub, ni de la com". Pour Noël Le Graët, ce retour est avant tout un choix sportif souhaité par Didier Deschamps. Il atteste aussi que c'est le fruit d’une réflexion depuis plusieurs mois. "J’ai toujours souhaité ce retour, et quand je discutais avec Didier, j’étais toujours constant sur Benzema", a-t-il précisé.

Benzema : Deschamps "était tout à fait décidé"

Noël Le Graët a également apporté de nouveaux éléments concernant un rendez-vous crucial entre Didier Deschamps et Karim Benzema. "L’année dernière, ce n’était même pas la peine. Mais progressivement je sentais que ça allait mieux, et puis un jour, Didier m’a appelé et m’a dit : "Tiens, je crois que je vais aller le voir." J’aurais préféré que ça se fasse depuis un bon bout de temps, mais là, il était tout à fait décidé. Didier pense au retour de Benzema depuis six mois.", a-t-il révélé au Parisien.

Avant de poursuivre : "Depuis un moment, je sentais que Didier, je ne dirais pas… flanchait, mais en tout cas avait oublié cette guerre des mots. Et puis il a été sensible à la saison fantastique de Karim Benzema et il a voulu faire la paix." Un grand retour qui ravit Noël Le Graët. Il n’a pas encore appelé Karim Benzema mais le rencontrera dimanche lors de sa visite à Clairefontaine pour saluer le groupe. "L’équipe de France a gagné sans Benzema, mais sportivement il méritait sa sélection", conclut le président.





Afficher les commentaires