AS Monaco : Ligue des champions, Niko Kovac en colère !

Niko Kovac, entraîneur de l'AS Monaco. Publié par ALEXIS le 04 août 2021 à 07:35

Grâce aux buts d’Aurélien Tchouaméni et Kevin Volland, l’AS Monaco a signé une précise victoire contre le Sparta à Pargue (2-0). Mais Niko Kovac n’est pas du tout content ! Et pour cause, son milieu défensif buteur a été victime de cris racistes d’un groupe de supporters du club thèque.

AS Monaco : Niko Kovac, « nous sommes tristes et déçus... »

L’ AS Monaco a pris une sérieuse option sur la qualification lors du 3e tour préliminaire de la Ligue des champions. Les joueurs de l’équipe de Niko Kovac ont infligé une défaite (2-0) au Sparta Prague (2-0) en République Thèque, mardi. Cependant, l’entraîneur du club du Rocher a exprimé une grosse colère, contre les insultes racistes envers Aurélien Tchouaméni, auteur du premier but de la victoire des Monégasques.

« Nous sommes tous tristes et déçus que cela se produise au XXIe siècle. Je souhaite vraiment que cela s'arrête parce que nous sommes tous égaux. Le football doit être un pont », a déploré le coach de l’ASM à l’issue de la victoire de son équipe. Le technicien croate a cependant souligné que les cris racistes entendus dans le Generali Arena « ne s'appliquaient pas à tous les supporters du stade ».

L'ASM a failli quitter le terrain pour Tchouaméni

Pour les faits, Aurélien Tchouaméni a ouvert le score pour l’AS Monaco d’un coup de tête rageur, sur corner (37e). Mais dans la foulée, lui et ses coéquipiers ont « clairement entendu des cris de singe proférés par une poignée de fans » selon L’Équipe. Du coup, ils ont alerté le trio arbitrage sur le « comportement raciste du public tchèque ». Les Monégasques avec à leur tête le capitaine Wissam Ben Yedder ont songé à quitter le terrain, avant de se reprendre. Après quelques minutes d’interruption, le match a repris et l’AS Monaco s’est imposé grâce à un but de Kevin Volland (59e).

Selon le quotidien sportif, « l’arbitre, Michael Oliver, a également entendu les cris de singe, les a consignés et a suivi la procédure prévue par l'UEFA dans ce cas : le speaker du stade a averti le public qu'en cas de récidive, il interromprait la rencontre ».





Afficher les commentaires