OM Mercato : Une lueur d’espoir pour Steven Nzonzi

Steven Nzonzi dans le viseur de l' OM. Publié par Timothée Jean le 09 septembre 2021 à 13:32

Annoncé un temps à l’ Olympique de Marseille, Steven Nzonzi sera-t-il de retour en Ligue 1 cette saison ? Si ce dossier s’était refroidi ces derniers jours, la presse relance la rumeur avec une nouvelle information.

OM Mercato : Tout n’est pas encore perdu pour Steven Nzonzi

Steven Nzonzi a découvert les joies de la Ligue 1 sous les couleurs du Stade Rennais. Après un prêt de 18 mois passé chez les Bretons, l’international tricolore est retourné à l’AS Rome, José Mourinho ne compte pas sur lui pour la suite de la saison. Sous contrat jusqu’en juin 2022, l'international français est clairement poussé vers la porte de sortie. L'incertitude plane désormais sur sa future destination. Où ira-t-il ? Quel sera son prochain club ?

Cité parmi les joueurs suivis par l’ OM, Steven Nzonzi semblait proche de rebondir au Qatar. Le club d’Al Rayyan, entraîné par Laurent Blanc, souhaitait l'enrôler dès cet été. Le coach français a même entamé les discussions avec le clan Nzonzi afin de boucler son transfert. Mais jusqu’ici aucun accord n'a été conclu entre les différentes parties. Foot Mercato assure d’ailleurs qu’aucun terrain d’entente n’a pu être trouvé entre les deux écuries. Par conséquent, Steven Nzonzi restera à Rome au moins jusqu’en janvier prochain. Cette situation rocambolesque pourrait alors profiter aux autres courtisans.

Steven Nzonzi vers un départ en janvier 2022

En effet, tout n’est pas encore perdu pour l’ Olympique de Marseille dans ce dossier. Dès le prochain mercato hivernal, Steven Nzonzi sera libre de négocier avec le club de son choix en vue d’un transfert gratuit à l’issue de la saison. À ce moment-là, l’ OM, longtemps sur ses traces, pourrait alors revenir à la charge pour le champion du monde 2018. Reste à savoir si cette éventuelle offensive de l’ Olympique de Marseille sera suffisante pour détourner l’ancien milieu de terrain du Stade Rennais de son destin qatari.





Afficher les commentaires