Vente ASSE : Toujours aucun candidat pour la reprise du club

L' ASSE est toujours sur le marché. Publié par ALEXIS le 05 octobre 2021 à 13:59

Mise en vente officiellement depuis avril 2021, l’ ASSE n’a toujours pas trouvé preneur. La cession des Verts est ainsi loin d’être actée, si l’on en croit le dernier point de But Football Club sur le dossier.

Rachat de l'ASSE : « Aucun candidat ne se détache »

Dans une lettre recommandée publiée dans Le Progrès, le 13 avril dernier, les deux propriétaires de l’ ASSE ont officialisé la mise en vente de leur club. « Afin d’assurer la continuité et le développement de notre club, nous avons confié à une banque d’affaires réputée la mission de sélectionner le meilleur investisseur », ont écrit Roland Romeyer et Bernard Caïazzo. Les deux présidents ont précisé dans leur annonce qu’ils « seront vigilants à ce que le passage de témoin puisse s’effectuer dans la confidentialité et la sérénité… »

Et il n’y a aucun doute, le dossier est très confidentiel, car peu d’informations officielles sont diffusées. Ce mardi, la source croit savoir « qu’aucun candidat ne se détache » véritablement pour reprendre en main l’AS Saint-Étienne, presque 6 mois après la mise en vente officielle du club. « La vente de l' ASSE n'avance guère même si deux projets, Markarian et Terrapin, sont entrés en data room », a fait savoir But.

Le média ajoute que « le projet cambodgien porté par le prince Ravichak, lui, laisse perplexe, et il aurait même déjà du plomb dans l'aile… » Notons que le projet Terrapin est soutenu par un fonds américain, contrairement au projet Markarian, porté par Olivier Markarian. Ce dernier était, jusqu’en août 2021, le grand patron de la société Markal, partenaire des Verts depuis 2004. Il est également membre du Conseil de surveillance du club depuis 2018.

Romeyer et Caiazzo divisés sur le projet Markarian

D’après la source, Sainté, qui « garde un mauvais souvenir de l'échec des négociations avec Peak6 » en mai 2018 se méfie du projet Terrapin. Quant au projet Markarian, soutenu par des fonds luxembourgeois, il a les faveurs de Roland Romeyer, mais pas vraiment celles de Bernard Caiazzo. « Le président du Conseil de surveillance rêve d'un milliardaire », indique-t-elle. Sur le terrain, l’équipe de l' ASSE est 20e de Ligue 1 avec aucune victoire et seulement 4 points au compteur en 9 journées. Comme quoi, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo doivent tout faire pour sauver leur équipe de la relégation en Ligue 2, sinon cela compromettrait le projet de vente.





Afficher les commentaires