OGC Nice : Andy Delort, le sélectionneur algérien tacle Nice

Andy Delort a décidé de se retirer de la sélection d'Algérie pendant un an. Publié par JEAN-LUC D le 08 octobre 2021 à 14:58

La décision de l’attaquant de l’OGC Nice, Andy Delort, de renoncer à la sélection de l’Algérie a soulevé le courroux du sélectionneur Djamel Belmadi, qui a lancé des piques au club azuréen. Julien Fournier, le directeur du football des Aiglons, est sorti du silence sur cette affaire.

Djamel Belmadi en colère contre l’OGC Nice

Andy Delort ne fait pas partie du groupe de l’Algérie appelé par Djamel Belmadi dans le cadre des phases de qualifications pour la Coupe du monde 2022 contre le Niger. « Il m’envoie un message il y a quelques jours en me disant qu’il privilégie son club parce qu’il veut réussir ce challenge et devenir un titulaire à part entière, car il estime devoir se battre avec Dolberg et Gouiri. Et pour ça, il devait mettre l’équipe nationale entre parenthèses, mais uniquement pendant un an », a déclaré le sélectionneur des Fennecs en conférence de presse.

L’avant-centre de l’OGC Nice ne bouge donc pas durant cette trêve internationale du mois d’octobre. En regrettant la décision de l’ancien joueur de Toulouse, le sélectionneur algérien s’en est également pris au directeur du football de l'OGC Nice, Julien Fournier. « J'ai discuté avec son directeur sportif qui m'a expliqué souhaiter que ses internationaux africains ne fassent pas la CAN. C'est oral. On n'est pas obligé de l'accepter », a ajouté Djamel Belmadi, qui fait mention d’un document permettant au club d'empêcher les joueurs de disputer la CAN.

Andy Delort : Julien Fournier dédouane l’OGC Nice

L’OGC Nice a réagi aux accusations de Djamel Belmadi dans l’affaire Andy Delort. Par le biais de son directeur sportif, le club du président de Jean-Claude Rivère dément avoir mis la pression au joueur de 29 ans afin qu’il renonce à la sélection et à la prochaine CAN.

« C’est moi qui ai appelé Djamel, on a toujours eu de très bons rapports par rapport à Hicham (Boudaoui) et Youcef (Atal), et on a le souci d'avoir de bonnes relations avec les sélections. Je savais que Djamel avait eu une discussion houleuse avec Andy, je voulais lui donner la position du club. Si on nous pose la question, évidemment que nous, le club, préférons qu'il reste à Nice plutôt que d'aller à la CAN. Comme la plupart des autres clubs. Mais on a toujours montré le plus grand respect pour l'Afrique et ses sélections, et Djamel parle certainement sous le coup de la colère (…) C'est mal connaître Andy de penser qu'on peut lui mettre la pression », a expliqué Julien Fournier dans les colonnes du journal L’Équipe.





Afficher les commentaires