Mercato OGC Nice, Transferts OGCN, info Olympique Gymnaste Club Nice

Mercato OGC Nice : l' Actu mercato de l’ OGC Nice, transfert des aiglons et leurs infos en ligue 1. L'Olympique Gymnaste Club Nice, club de football français de première division (Ligue 1), est au centre de l'actualité sur Foot sur 7.

  • - Stade de Nice -
  • Capacité : 35 624 places
  • Ouvert depuis : 2013
  • Adresse : Boulevard des Jardiniers

Toute l'actualité Foot de OGC de Nice Côte d'Azur

L'Olympique Gymnaste Club de Nice est, à l’origine, un club omnisports fondé en 1904. Sa section football a été créée en 1908. Lors de sa création, le club niçois avait pour nom : le Gymnaste amateurs club de Nice. C’est en 1924 qu’il a pris le nom OGC Nice. La formation de la Côte d’Azur est aussi appelée le Gym ou les Aiglons, relativement à l’Aigle, qui est l’emblème de la Ville et du club. Le siège du club azuréen est situé à l'ouest de la ville, boulevard Jean Luciano, dans le complexe sportif abritant également le centre de formation et le centre d’entraînement des professionnels. Cependant, le club de la Côte d’Azur évolue depuis septembre 2013 dans le grand stade de l’Allianz Riviera, d’une capacité de 35 624 places. De 1927 à 2013, les aiglons jouaient leurs matchs de championnat au stade du Ray.

Nice, un lointain passé glorieux

Nice est une Ville du sud-est de la France sur les bords de la mer Méditerranée. Elle est la préfecture du département des Alpes-Maritimes, mais la deuxième ville de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, derrière Marseille et son stade Vélodrome (67 000 places). L’OGCN est en Ligue 1 depuis la saison 2002/2003. Elle est dans sa 20e saison consécutive dans l’élite cette année. Depuis sa fondation, le club de Nice a évolué dans l’élite à 63 reprises, et en deuxième division 19 fois. Contrairement à son voisin l’OM (10 titres de champion) ou encore à l’AS Monaco (8 titres fois vainqueur du championnat), Nice a remporté 4 fois la Ligue 1 en l’espace de huit saisons (1951, 1952, 1956 et 1959). Le club du sud de la France a été le premier à avoir remporté deux titres de champion consécutifs et réalisé le doublé coupe-championnat en 1952 dans l’Hexagone. Il avait été aussi vice-champion 3 fois (1968, 1973 et 1976). En Coupe de France, Nice a gagné 3 fois le trophée (1952, 1954 et 1997) et a perdu une finale (1978).

Des joueurs ont marqué cette période de domination du voisin de l’AS Monaco. Le club des Alpes-Maritimes était porté par son légendaire capitaine, Pancho Gonzalez (1951-1961) et de grands joueurs devenus mythiques : Victor Nurenberg (1951-1960), Yeso Amalfi, Antoine Bonifaci (1950-1953), Just Fontaine qui inscrit 44 buts entre 1953 et 1956, Hector De Bourgoing, Rubén Bravo (1954-1957), Joseph Ujlaki (1953-1958), Jacques Foix (1956-1961), Georges Lamia (1957-1963), Keita Oumar dit Papa Barrou, resté célèbre pour ses fameux pointus. Quant aux entraîneurs de l'époque, Numa Andoire (1951-1952), Luis Carniglia (1955-1957) et Jean Luciano (1957-1962), ils ont contribué à l'essor du club. Ces joueurs ont fait vibrer le stade du Ray, d’une capacité de 22 000 places, en championnat et en coupe, pendant plusieurs années.

La ville de Nice et les supporters du club étaient fiers des exploits de leur équipe en championnat. Ils étaient nombreux dans le stade du Ray à pousser leurs joueurs à se surpasser. Le stade était souvent plein à craquer et certains supporters se retrouvaient parfois assis sur les bords de la pelouse lors des matchs de leur équipe. En dehors du championnat national, le Gym a aussi connu une aventure en Coupe d’Europe, marquée par une victoire historique face au Real Madrid de Ferenc Puskás, en quart de finale de la Coupe des clubs champions européens. Le club aux 4 titres de champion de France avait infligé une défaite (3-2) aux Madrilènes en 1960, grâce à un triplé de son buteur Victor Nurenberg (disparu en avril 2010). Toutefois, le club français avait été éliminé lors du match retour, suite à une large victoire du Real (4-0) devant 85 000 spectateurs. Les Niçois avaient été réduits à 10 pendant plus de la moitié de la rencontre. D’autres joueurs arrivés à Nice après les années 50 ont aussi laissé leur empreinte au fil des saisons : Piantoni Francis Isnard, le joueur le plus capé de l’histoire du Gym, avec 433 matchs disputés sous le maillot Rouge, Noir et Blanc, Roger Jouve, Charly Loubet, Hervé Revelli… Par ailleurs, Joaquin Valle reste le meilleur buteur de l’histoire du club avec 211 buts en 264 matchs joués. Il avait défendu le maillot des Niçois pendant plusieurs saisons, entre 1937 et 1948.

Mercato OGC Nice : Nouvelle ère Ineos avec le milliardaire Ratcliffe

Le club niçois a basculé dans une nouvelle ère en août 2019. L’OGCN a été racheté par le Groupe Ineos, des mains de Jean-Pierre Rivère, et est désormais la propriété du milliardaire britannique Jim Ratcliffe. Ce dernier a acquis le club l'année dernière à un montant estimé à 100 M€. La fortune du nouveau prioritaire du Gym est estimée à 17 milliards de dollars, selon le classement 2021 du Magazine Forbes. Jim Ratcliffe (69 ans) est l’homme le plus riche du Royaume-Uni, grâce en partie aux revenus d’Ineos, puissant groupe spécialisé dans le secteur de la pétrochimie. Dès la reprise en main du Gym, Ratcliffe a nommé l’ancien président Jean-Pierre Rivère au même poste. Ce dernier avait été le président du club entre juillet 2011 et août 2019. Son bras droit Julien Fournier est également revenu aux commandes des Niçois, en tant que directeur du football cette saison. Pour permettre à l’OGCN de retrouver son passé glorieux des années 50, le milliardaire britannique a sorti son chéquier, afin de renforcer le groupe de Patrick Vieira, maintenu en place, à son poste d’entraineur principal, après la vente du club des Alpes-Maritimes.

Ainsi, le Mercato OGC Nice a été très animé, avec les arrivées d’Alexis Claude-Maurice, de Kasper Dolberg ou encore Stanley Nsoki au club. Le premier a été recruté au FC Lorient à 13 M€, en début de saison 2019/2020. Le deuxième est arrivé de l’Ajax Amsterdam pour 20,5 M€, tandis que le 3e est un ancien joueur du PSG, transféré du Paris SG contre 12,5 M€. Après les 46 M€ investis dans le mercato estival 2019, les nouveaux dirigeants de l’OGCN ont poursuivi le renforcement de leur effectif, afin d’atteindre leur objectif, à savoir la qualification pour la Ligue des Champions. Le joueur formé à l’OL, Amine Gouiri (7 M€), Jordan Lotomba (7 M€), Morgan Schneiderlin (2,3 M€) et Hassan Kamara (4 M€) ont ainsi rejoint les aiglons lors du marché estival de 2020. Notons que le dernier a été transféré à Watford Football Club en janvier dernier. William Saliba (appartenant à Arsenal Football Club) et Jean-Clair Todibo avaient également renforcé l’équipe de Patrick Vieira, sous la forme d’un prêt. Finalement limogé du club Rouge, Noir et Blanc, le 4 décembre 2020, l’entraîneur des Aiglons avait été remplacé provisoirement par Adrian Ursea (54 ans) jusqu’à la fin de la saison 2020/2021.

Toujours avec l’ambition de hisser l’OGCN dans le Top 3 de la Ligue 1, Jim Ratcliffe a recruté Christophe Galtier au LOSC. Ce dernier venait juste de décrocher le titre de champion de France avec le club nordiste la saison dernière, devant le grand et puissant PSG et ses nombreuses stars. Toujours dans la continuité des deux précédentes saisons, le club du président Jean-Pierre Rivère a encore investi dans le mercato 2021. Il a recruté Calvin Stengs à l’AZ Alkmaar (à 13, 5 M€), Jean-Clair Todibo au FC Barcelone (à 8, 5 M€), Melvin Bard à l’OL (contre 3 M€) et Mario Lemina au Southampton Football Club (5,5 M€), Andy Delort de Montpellier Hérault Sport Club (pour 10 M€) et Billal Brahimi d’Angers SCO (à 7 M€). Jordan Amavi est le dernier renfort à l'équipe niçoise. Il est prêté depuis la mi-saison, en janvier 2022, par l’Olympique de Marseille pour 6 mois. Cependant, son contrat est assorti d’une option d’achat. Par ailleurs, un jeune gardien de but, Jacques Bruno Mbiandjeu (19 ans) a renforcé la réserve des Aiglons en janvier 2021, pour cinq saisons. Malgré la rude concurrence en cette fin de saison pour les places qualificatives à l’Europe, l’OGC Nice espère finir dans le Top 5 de la Ligue 1 à défaut d’une place sur le podium.

En quête d’un titre avec un entraîneur champion de France

La dernière finale disputée par le Gym reste celle de la Coupe de la Ligue perdue en 2006. Quant au dernier titre de champion, il remonte à 1959. Cela fait donc 63 ans que le rival de l’AS Monaco court derrière le sacre en championnat et 25 ans qu’il vise la Coupe de France. Pour le titre de champion de la Ligue 1, le grand patron Jim Ratcliffe compte sur l’expérience de Christophe Galtier pour faire le même coup de Lille au Paris Saint-Germain. Pour sa première saison sur le banc de touche des Aiglons, l’ancien coach de l’ASSE (2008-2017) et du LOSC (2017-2021) montre la bonne voie vers le Graal. Cette saison, le nouveau coach de l’OGC Nice a infligé une lourde défaite au champion en titre lillois (0-4) dans le Nord, lors de la 2e journée de Ligue 1. Christophe Galtier a également fait chuter le PSG de Kylian Mbappé, Neymar et Lionel Messi à l’Allianz Riviera (1-0), lors de la 27e journée du championnat de France. Cela après avoir neutralisé les Parisiens à l’aller (0-0) au Parc des Princes.

Et ce n’est pas tout. L’OGCN a également éliminé le PSG de la Coupe de France, en 8e de finale à Paris (0-0, 5 t.a.b à 3). Mieux, l’équipe de Christophe Galtier est en finale de la Coupe de France après avoir renversé l’OM (4-1) et Versailles (2-0), respectivement en en quarts de finale et en demi-finale. Le titre de champion étant déjà acquis au club de la capitale, Christophe Galtier ne rééditera pas l’exploit de la saison dernière avec le Gym. Toutefois, l’entraîneur de 55 ans a bien tenté le coup. Son équipe a été dauphine du club de la capitale un temps, mais avait chuté au classement jusqu’à la 5e place, en raison d’un gros coup de mou (4 matches consécutifs sans victoire, soit 2 nuls et 2 défaites entre la 28 et la 31e journée) en cette fin de saison.

Grosse rumeur Mercato OGC Nice sur le retour de Hugo Lloris

Une grosse rumeur sur le Mercato OGC Nice avait annoncé Hugo Lloris vers un retour au Gym, son club formateur, lors du pré-mercato hivernal et aussi des premières semaines après l’ouverture du marché hivernal 2022. Le gardien de but de l’Équipe de France était dans l'esprit des dirigeants niçois, dont le président Rivère, pour prendre la place de Walter Benitez en fin de contrat en juin 2023. D’après les informations de plusieurs sources, dont l’Insider Mohamed Toubache-Ter, le capitaine des Bleus aussi était intéressé pour un retour au sein de l’équipe niçoise la saison prochaine. Il faut noter que le contrat du portier de 35 ans à Tottenham prenait fin le 30 juin 2022. Le Gym souhaitait ainsi le récupérer gratuitement l’été prochain. Mais la direction du club de Premier League a finalement prolongé le bail du portier du club londonien pour deux saisons supplémentaires. Arrivé à Londres en août 2012, Hugo Lloris poursuit donc son aventure chez les Spurs jusqu’à fin juin 2024. Pour information, Hugo Lloris a été formé chez les niçois entre 1997 et 2005 et a fait ses débuts professionnels en Ligue 1 de 2005 à 2008. Il avait été transféré à l’Olympique Lyonnais pour 8, 5 M€, avant le début de la saison 2008/2009, lors du mercato estival 2008.

Un électrique OGC Nice-OM

Cette saison (2021-2022), les joueurs aiglons et de l'OM se sont déjà affrontés à trois reprises. Bilan : une victoire pour les joueurs de Christophe Galtier (4-1) en quarts de finale de la Coupe de France, une victoire pour l'équipe de Jorge Sampaoli (2-1, lors du match retour de Ligue 1), puis les deux clubs s’étaient séparés dos à dos (1-1) lors du match aller en championnat. Mais ce derby entre les clubs du sud-est, initialement programmé le dimanche 22 août 2021, a été rejoué à huis clos au stade de l’Aube à Troyes, le 27 octobre 2021, car le premier match avait été interrompu après 74 minutes de jeu, suite à des incidents au stade de l’Allianz Riviera.

Lors de cette confrontation, Dimitri Payet avait été la cible de projectiles des supporters niçois. Le meneur de jeu de l’OM avait été touché par une bouteille d'eau en plastique, alors qu’il s'apprêtait à tirer un corner. Il avait renvoyé le projectile vers le public de l’OGCN. Ce qui avait provoqué la colère du public niçois, l’envahissement du terrain par les fans ultras du club de la Côte d’Azur et des bagarres sur le terrain. Après avoir statué sur ces incidents à Nice, la Ligue de Football Professionnel (LFP) avait fait rejouer la rencontre et retiré un point à l’OGC Nice, victime du comportement de ses supporters. Notons que les Niçois menaient (1-0) grâce au but de son joueur offensif Kasper Dolberg avant l’arrêt du match par l’arbitre Benoît Bastien. Le président du club niçois, Jean-Pierre Rivère, avait vigoureusement contesté la décision de la LFP. Le point retiré aux Aiglons va certainement avoir une conséquence au classement sur leur place finale à l’issue du championnat cette saison.