Lyon- RC Lens : Les Lensois ont infligé une souffrance à juninho

Le but d'Arnaud  Kalimuendo du RC Lens contre l'OL. Publié par ALEXIS le 01 novembre 2021 à 22:33

Renversé par Nice (3-2), l’ OL a certes évité un nouveau coup dur face au RC Lens, mais Juninho a souffert de la posture des joueurs lensois.

RC Lens : Le but de Kalimuendo a sorti Juninho de ses gonds

L’ OL était encore sous la hantise de la renversante défaite contre l’OGC Nice lors de son match face au RC Lens de samedi. L’équipe de Peter Bosz et son directeur sportif Juninho craignait de revivre le scénario cauchemardesque de Nice la semaine dernière, surtout quand le RCL a réduit l’écart (2-1, 61e) et repris le jeu à son compte. Selon le témoignage de Jean-François Gomez dans Le Progrès, le dirigeant brésilien de l’Olympique Lyonnais a passé les 30 dernières minutes du match sous pression. « Quand le Lensois Arnaud Kalimuendo a marqué à la 61e minute, réduisant ainsi le score (2-1), Juninho était à bout. De rage, il a tapé du poing sur son pupitre, s’est levé d’un bond, et a faussé compagnie aux adjoints de Peter Bosz et aux analystes vidéo du club, en tribune de presse », raconte-t-il de l'ambiance qu'il y avait du côté lyonnais.

OL : Le directeur sportif lyonnais hanté par Nice !

Envahi par le stress, le Brésilien a dû se mettre à l'écart, selon le témoin de la scène pour suivre les derniers instants du match contre une équipe du RC Lens qui ne lâchait rien. « Son attitude trahissait l’agacement et la hantise de revivre le scénario terrible de la défaite à Nice et le directeur sportif lyonnais a préféré s’isoler ailleurs avec son stress pour vivre la fin du match ». Finalement, l'OL a tenu bon et a pris les trois précieux points de la victoire grâce aux buts de Karl Toko-Ekambi (1-0, 25e) et de Houssem Aouar (2-0, 41e). Pour rappel, l'équipe de Peter Bosz menait le Gym (2-0) à l'Allianz Riviera, jusqu'à la 80e minute, mais s'était inclinée (3-2), suite à 3 buts concédés en 13 minutes, temps additionnel compris (81e, 89e et 90e+3).

Pour le match contre les Sang et Or, les Lyonnais y ont échappé belle. Après une première mi-temps glaciale, les lensois sont retournés méconnaissables sur la pelouse. Ils ont imposé un rythme soutenu de jeu aux lyonnais, faisans de chacune de leur récupération du ballon une occasion de but. Le porteur de ce changement avait un nom : Gaël Kakuta. L'entrée en jeu du milieu offensif franco-congolais a tout changé dans le jeu des protégés de Franck Haise. Ils étaient rapides, engagés et surtout généreux dans la réalisation des efforts les uns pour les autres. Ce fut un miracle pour les Lyonnais de terminer la rencontre sans encaisser le deuxième but de la part des joueurs du RCL.

Afficher les commentaires