ASSE Mercato : Puel vraiment menacé contre l’ES Troyes AC ?

Claude Puel, coach et manager général de l'ASSE. Publié par ALEXIS le 12 novembre 2021 à 00:21

L’ ASSE est menacée de relégation en Ligue 2, mais Claude Puel pourrait bien aller au bout de son contrat en juin 2022. Les raisons.

ASSE : Puel maintenu en raison « de la réalité économique et sportive » ?

L’ ASSE a certes gagné son premier match en Ligue 1, mais elle n’est pas tirée d’affaire. Claude Puel est toujours sous la menace d’un licenciement. Le match contre l’ ES Troyes AC après la trêve internationale peut-il sceller le sort de l’entraîneur- manager général de l’AS Saint-Étienne ? Certaines sources pensent que oui. Pourtant, le limogeage du technicien castrais aurait un coût financier pour les dirigeants des Verts, eux-mêmes préoccupés en ce moment par la vente du club. Contrairement à But Football Club qui estime que Claude Puel « ne devrait pas survivre à la prochaine contre-performance des Verts » à Troyes (21 novembre), le journaliste Edward Jay de RMC Sport, assure que l’ ASSE ne peut pas débarquer son coach en raison « de la réalité économique, mais aussi sportive ».

En effet, ce dernier touche un salaire de 250 000 € par mois et il a encore 7 mois et demi de contrat, soit jusqu’au 30 juin 2022. Et les maigres finances de Sainté l'empêchent de prendre un nouvel entraîneur dont la signature va évidemment engendrer des dépenses, en plus de l’indemnité de licenciement de Claude Puel. De plus, rien ne garantit que le successeur de ce dernier va réussir à redresser la situation des Verts toujours menacée de relégation en Ligue 2. Actuellement, l' ASSE est 19e de Ligue 1 avec 9 petits points pris en 13 journées.

L'équipe de l'AS Saint-Étienne pauvre en qualité ?

En tout cas, Edward Jay estime comme plusieurs observateurs du championnat que « le niveau général du groupe » est un gros problème. « Qui va pouvoir faire quelque chose avec les joueurs qui sont là ? » s’est-il interrogé sur la radio, avant de défendre Claude Puel. « C’est un petit peu trop facile de tirer sur Puel […]. Quel que soit le technicien à la tête de ce groupe, c’est difficile de faire mieux, à moins d’avoir un mercato magique en janvier », a déclaré le confrère.

Il faut rappeler que Jean-François Soucasse, président exécutif du club ligérien, a confirmé le coach de l’AS Saint-Étienne à son poste cette semaine, tout en précisant qu’il sera "jugé sur son résultat" et non sur l'ampleur des contestations des supporters.

Afficher les commentaires