OL Mercato : Sélection des Pays-Bas, Peter Bosz intéressé ?

Peter Bosz, coach de l' OL. Publié par ALEXIS le 19 novembre 2021 à 16:21

Peter Bosz, coach de l’ OL, n’écarte pas la possibilité de diriger la sélection des Pays-Bas. Il évoque l’intérêt des Oranjes et deux tentatives.

OL : Peter Bosz n'est pas insensible aux Oranjes

Nouvel entraîneur de l’ OL, Peter Bosz est en difficulté en Ligue 1. Son équipe est 7e du championnat avec 19 points en 13 matchs disputés. Ayant signé un contrat de deux saisons lors de son arrivée à Lyon fin mai 2021, le technicien néerlandais est lié au club rhodanien jusqu’au 30 juin 2023. Toutefois, il pourrait être viré avant la fin de son bail s’il ne parvient pas à redresser la situation de l’Olympique Lyonnais, dont l’objectif est de finir sur le podium de la Ligue 1, synonyme de qualification pour la Ligue des champions. Dans une interview accordée à Voetbal International, Peter Bosz (57 ans) a révélé deux tentatives de la fédération néerlandaise pour lui confier le poste de sélectionneur.

En difficulté à l’ OL, on peut se demander s’il est toujours intéressé par le poste confié à Louis van Gaal (70 ans) en août 2021. « Je ne pense donc pas qu'il soit approprié de réagir à cela (l’offre de la Fédération royale néerlandaise de football, ndlr) maintenant », a-t-il répondu dans un premier temps, avant de montrer son intérêt pour les Oranjes. « Chaque entraîneur néerlandais est fier lorsqu'on lui demande de devenir entraîneur national. La situation doit également évoluer de la même manière. Ou ils devraient vous en parler à temps », a confié Peter Bosz.

Bosz aurait pu être nommé à la place de Frank de Boer

Le coach de l’ OL avait rappelé les deux approches de la KNVB quand il était encore en poste au Borussia Dortmund (2017), puis au Bayer Leverkusen (2018-2021). « La première fois qu'on m'a demandé, j'étais juste à Dortmund. La deuxième fois, c'était avant la nomination de Frank de Boer (en septembre 2020). Ensuite, j'étais à Leverkusen et ils m'ont seulement demandé si j'étais disponible. Ils auraient dû demander : "Voulez-vous être l'entraîneur national ?". J'aurais alors pu leur demander de contacter Leverkusen et peut-être qu'ils auraient trouvé une solution », a-t-il lâché avec humour.






Afficher les commentaires