Vente ASSE : Revirement spectaculaire à l’ AS Saint-Étienne ?

Roland Romeyer, l'un des deux présidents de l'ASSE. Publié par ALEXIS le 26 novembre 2021 à 10:05

Alors que son dossier pour le rachat de l’ ASSE a été repoussé, Norodom Ravichak, par la voix de son avocat, annonce qu’il va revenir à la charge.

ASSE : Norodom Ravichak prêt à revenir à la charge

Retoqué par le cabinet KPMG en charge du processus de la vente de l’ ASSE, Norodom Ravichak n’a pas encore dit son dernier mot. Selon son avocat, Maître Carlos Bejarano, il n’a pas abandonné sa volonté de racheter l’AS Saint-Étienne des mains des deux propriétaires : Bernard Caïazzo et Roland Romeyer.

Dans des propos confiés à But Football Club en exclusivité, le représentant du prince cambodgien assure que son client va passer à l’offensive après le rejet de son dossier la première fois. « Quand le prince dit que c’est un gâchis, je suis d’accord avec lui. Mais ce n’est pas encore la fin. Il rebondira », a-t-il confié, tout en indiquant que l’homme d’affaires asiatique a été « vraiment touché » quand il a été accusé de « faux et tentative d’escroquerie ».

Selon Maître Carlos Bejarano, Norodom Ravichak est bien sérieux et il n’a pas de souci concernant la garantie financière, car ses partenaires chinois et asiatiques croient au projet. « Je sais que l’argent, la puissance des partenaires est là, que le prince aurait fait un formidable président, charismatique, sincère. S’il y a eu de l’enthousiasme pour son projet, c’est parce que les gens ont senti de la sincérité », a-t-il souligné.

L'AS Saint-Étienne tourné vers de nouveaux projets

L’ ASSE est toujours en vente après les conclusions de KPMG sur les garanties juridiques et financières des premiers candidats jugées insuffisantes. Le club ligérien a même annoncé de nouveaux candidats avec des dossiers qui répondent aux critères demandés par le cabinet, et dont la « capacité financière est indiscutable avec une volonté de conclure dans les meilleurs délais ». La candidature d'un milliardaire et le dossier d'un ancien candidat (en 2018), le fonds américain Terrapin Partners, seraient en lice dans la deuxième vague des propositions de rachat de l' ASSE.






Afficher les commentaires