Vente ASSE : Révélation troublante dans le dossier Serguei Lomakin

Vente ASSE : Les Américains resurgissent pour le rachat. Publié par JEAN-LUC D le 03 décembre 2021 à 10:25

Serguei Lomakin, via Roman Dubov, est présenté comme le favori dans la Vente ASSE. Ce qui n'est pas forcément une bonne nouvelle pour le club stéphanois.

Roman Dubov et l’échec de Portsmouth

Dans son édition du jour, le journal L’Équipe a dévoilé l'identité des quatre dossiers prioritaires sur cinq étudiés par le cabinet d'audit KPMG dans le cadre du rachat de l’AS Saint-Étienne. Depuis la semaine dernière, le groupe TSI, Total Sports Investments du Russe Roman Dubov, est présenté comme le grand favori pour décrocher le Graal. La société financée par le milliardaire russe Serguei Lomakin, 986e fortune mondiale selon Forbes, souhaite investir 100 millions d’euros à Saint-Étienne.

Un montant qui comprend le rachat des parts sociales et l’injection de fonds sur le compte courant du club ligérien. Une somme importante, bien plus forte que les autres offres présentées à KPMG depuis le début du processus de vente des Verts. Mais Roman Dubov n’a jamais connu de succès dans le sport. En effet, l’homme d’affaires russe avait notamment racheté Portsmouth, alors en Championship (Ligue 2 anglaise), le 1er juin 2011. Au bout de quelques mois, cette opération a été un énorme fiasco. Le 17 février 2012, le club est placé en redressement judiciaire et reçoit une pénalité de 10 points de retrait au classement du championnat.

Le 21 avril 2012, Portsmouth est officiellement relégué à l'échelon inférieur (D3) après sa défaite contre Derby County (2-1). Tombée en quatrième division, l’équipe de Portsmouth sera finalement rachetée par ses supporters dans les mois suivants. Plus de 2 300 fans, tous membres de la puissante « Pompey Supporters Trust », ayant injecté 2,5 millions de livres sterling pour reprendre le contrôle du club. Le directeur des finances, Tony Brown, annoncera en septembre 2014 que la dette du club est effacée. Concernant la Vente ASSE, les Russes de TSI ne sont pas les seuls à vouloir racheter le club.

Vente ASSE : Les Américains resurgissent pour le rachat

Les négociations avec les Russes de Total Sports Investments (TSI) continuent, mais ces derniers sont pour le moment prudents et attendent d’avoir des garanties sur le maintien de l’ASSE en Ligue 1. Selon L’Équipe, Roman Dubov n’a pas encore fait d'offres. Outre les Russes, il y a également le fonds d'investissement américain Partners, déjà en lice en 2018. Mais Nathan David Leight (60 ans), son propriétaire, s'inquiéterait, lui aussi, de la situation sportive. Cela l'aurait conduit à ne pas déposer d'offre, le 8 novembre.

Il préférerait attendre de voir comment la situation se décante sur le terrain. Le profil de ce candidat serait plutôt celui d'un investisseur minoritaire comme ce fut le cas à Bordeaux avec King Street. Il y a ensuite 777 Partners, le rêve américain. Après avoir racheté 99,9 % des parts du Genoa pour 150 millions d’euros, dettes comprises, le 23 septembre dernier, cette société américaine fondée par Steven Pasko et Josh Wander en 2015, déjà actionnaire minoritaire du FC Séville depuis 2018 et de l'équipe de basket britannique London Lions, a jeté son dévolu sur l’AS Saint-Étienne.

Avec des actifs aux États-Unis dans de nombreux secteurs aussi variés que l'aviation, les assurances, les médias et le sport, 777 Partners semblent avoir les moyens de ses ambitions. Smart Good Things, l'autre projet local, est le dernier projet étudié par le cabinet KPMG. Après avoir signé un partenariat de trois ans avec Coeur-Vert, l'association de l'ASSE, le 7 juillet, cette société spécialisée dans le « consum'action », la consommation écologique et solidaire, a décidé de passer à la vitesse supérieure.

Serge Bueno, son fondateur franco-israélien, a déménagé à Saint-Étienne le siège social parisien de la holding et de l'usine d'emballage de ses boissons en poudre. Désormais, il refuse de voir les Verts passer sous pavillon étranger. En contact avec Roland Romeyer, président du directoire de l'ASSE, il n'a pas encore envoyé de lettre d'intention pour le rachat de son club de coeur. Mais cela ne devrait pas tarder.

Afficher les commentaires