OL - OM : La LFP sans pitié pour Jean-Michel Aulas, sa sanction

Jean-Michel Aulas sanctionné par la LFP Publié par Ange A. le 16 décembre 2021 à 00:35

Réunie mercredi, la LFP a décidé d’infliger une lourde sanction à Jean-Michel Aulas suite aux incidents survenus lors de OL – OM.

Jean-Michel Aulas lourdement sanctionné par la LFP

Les sanctions continuent de pleuvoir après le match arrêté entre l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille. La LFP a déjà décidé que cette rencontre comptant pour la 14e journée sera rejouée à huis clos. L’ OL a écopé d’un point de retrait ferme et de deux matchs à huis clos, dont celui à rejouer. Toutefois, ces sanctions loin de satisfaire à la fois Lyon et Marseille. En attendant les recours des deux Olympiques, la Commission de discipline de la LFP s’est penchée ce mercredi sur le cas de Jean-Michel Aulas. Le président lyonnais est accusé de menace par Ruddy Buquet. Le central de la partie assure avoir été menacé dans les travées du Groupama Stadium alors que la rencontre était suspendue. La Ligue a décidé de condamner le patron des Gones. Lequel écope de dix matchs de suspension, dont cinq avec sursis.

Le dirigeant rhodanien sera notamment privé de banc de touche, de vestiaire d’arbitres et de toutes fonctions officielles. Cette sanction prend effet le mardi 21 décembre 2021. Durant cette période, le dirigeant lyonnais ne pourra pas également siéger au comité exécutif ni au conseil d’administration de la FFF.

La réaction de JMA après la sanction de la LFP

Jean-Michel Aulas interdit de stade

Jean-Michel Aulas n’a pas tardé à réagir à sa sanction. Le président de l’Olympique Lyonnais déplore notamment une nouvelle injustice. « Je suis très déçu. Je pense avoir apporté toutes les explications qui montraient qu’il ne pouvait pas y avoir d’intimidation vis-à-vis de l’arbitre. Franchement, c’est la plus grande incompréhension. Cette décision n’est pas juste », s’agace le patron de l’ OL dans les colonnes de L’Équipe. Frappé par la LFP, le dirigeant rhodanien JMA devrait faire appel de cette décision. « Je prends connaissance de cette décision, mais je ferai probablement appel, car elle est injuste. Il y a deux poids deux mesures qui sont totalement injustifiables quand on sait ce qu’il s’est passé », annonce-t-il.