OM Mercato : Harit, ses vérités sur son intégration compliquée

Dernière recrue estivale de l’ OM, Amine Harit peine à s’imposer sous ses nouvelles couleurs. Publié par Timothée Jean le 06 janvier 2022 à 21:13

Dernière recrue estivale de l’ OM, Amine Harit peine à s’imposer sous ses nouvelles couleurs. L’attaquant marocain s'est d’ailleurs livré sur le sujet.

OM Mercato : Harit reconnaît ses débuts difficiles à Marseille

Dans les derniers instants du mercato estival, la direction de l’ Olympique de Marseille s’est activé en coulisse pour boucler le transfert d’Amine Harit. Les Olympiens se sont attaché les services de l’attaquant marocain sous la forme d’un prêt sans option d’achat. Un deal bouclé avec Schalke 04 suite à plusieurs sacrifices internes. Certains joueurs de l’ OM ont même baissé leur salaire afin de faciliter sa venue.

Mais jusqu’ici, les débuts d’Amine Harit dans la cité phocéenne ne répondent pas encore aux attentes. L’international marocain est régulièrement laissé sur le banc de touche et les premiers doutes apparaissent concernant son intégration à Marseille. Néanmoins, ce manque de temps de jeu n’affecte en aucun cas le principal intéressé. À six mois de la fin de son prêt à Marseille, Amine Harit ne se préoccupe pas de sa situation contractuelle.

S'il reconnaît ses débuts difficiles à Marseille, Amine Harit reste toujours déterminé à retrouver plus de temps de jeu sous les couleurs marseillaises. « J’ai pu enchaîner à mon arrivée, par la suite, c'était moins le cas. Après, il y a aussi des joueurs de qualité à mon poste, moi, je suis là, je travaille, j’espère et j’aspire à jouer plus de matchs (...) C'est relativement peu, à moi de faire le max pour redresser la barre », a-t-il confié en conférence de presse.

Amine Harit aimerait être plus présent dans l'axe

Relégué sur le banc de touche depuis son arrivée, Amine Harit fait toujours confiance en Jorge Sampaoli. Trimbalé de poste en poste, le milieu offensif aimerait surtout être repositionné dans l’entrejeu, son poste de prédilection. « Le coach m’utilise à droite, ce n'est pas forcément mon poste, mais je le fais de mon mieux. Moi, je me sens plus à l’aise dans l’axe ou à gauche. J’espère avoir ma chance à ces postes », a-t-il ajouté. Toutefois, ce repositionnement « n'est pas un problème », car Amine Harit a juste « besoin d’être sur le terrain ».

Afficher les commentaires