LOSC Mercato : Mouscron de Gérad Lopez attaque Lille OSC

Gérard Lopez, ex-président du LOSC et propriétaire de Mouscron et Bordeaux Publié par ALEXIS le 14 janvier 2022 à 01:15

Gérard Lopez en veut au LOSC pour n’avoir pas respecté ses engagements vis-à-vis de Royal Excel Mouscron, son autre club évoluant en Belgique.

LOSC : Gérard Lopez accuse Lille OSC du non-respect de leur accord

Viré de la présidence du LOSC en décembre 2020 par les bailleurs de fonds du club champion de France, Gérard Lopez est également en difficulté avec son nouveau club, Bordeaux (17e de Ligue 1), mais aussi au Royal Excel Mouscron en Belgique. Dans un long communiqué, la direction du club, dont l’homme d’affaires luxembourgeois est actionnaire majoritaire, accuse Lille OSC de l’avoir plongé dans une situation de précarité.

En effet, les joueurs du 5e de 2e division belge sont entrés en grève pour salaire impayé. Et Gérard Lopez pointe du doigt les décideurs Lillois qui n’ont pas honoré leur accord de partenariat avec Royal Excel Mouscron. Il évoque les cas Jean Onana (Bordeaux) et Hervé Koffi (Charleroi), deux anciens joueurs du LOSC prêtés un temps à Mouscron.

« Comme annoncé dans la presse, les joueurs du Royal Excel Mouscron ont décidé de ne plus s’entraîner jusqu’à nouvel ordre suite au retard du paiement des salaires de décembre. La direction a pris acte de cette décision. Ne niant aucunement les problèmes rencontrés par le club ces derniers mois pour honorer les salaires, elle tient à préciser que cette situation délicate est uniquement due au fait de la décision unilatérale du LOSC de ne pas respecter ses engagements. C’est le non-respect de cet accord qui plonge aujourd’hui le club dans cette situation délicate », a communiqué le nouveau propriétaire des Girondins de Bordeaux.

À noter que le club au Scapulaire est aussi en difficultés financières. La Commission de Contrôle des Clubs Professionnels, dans le cadre du réexamen de la situation des clubs au titre de la saison sportive 2021-2022, a pris la décision suivante en novembre 2021 : « encadrement de la masse salariale et des indemnités de mutations ».

Grosse polémique Lopez - Koscielny

Dès lors, le dirigeant de 50 ans veut réduire la masse salariale des Bordelais et pousse Laurent Koscielny (36 ans) vers la porte de sortie lors de ce mercato de janvier. « Il est acté que Laurent ne terminera pas la saison avec nous et qu’il quittera le club en janvier », a-t-il annoncé, dans Sud-Ouest. En fin de contrat en juin 2022, le défenseur central et capitaine du FCGB a immédiatement réagi à la décision de Gérard Lopez. « Que mon salaire leur pose problème, je le comprends au vu du contexte économique actuel. […] Mais quitter le navire ? Impossible. En tout cas, pas de cette manière », a-t-il répondu.

Encore un autre problème à gérer pour l'ancien patron du LOSC (de janvier 2017 à décembre 2020) !






Afficher les commentaires