PSG : Une tuile confirmée au Paris SG après le match contre Brest

Mauricio Pochettino, entraîneur du PSG. Publié par JEAN-LUC D le 17 janvier 2022 à 15:02

Le PSG s’est imposé contre le Stade Brestois (2-0), samedi, en Ligue 1. Mais le sourire des Parisiens a été de courte durée après le match.

Grosse tuile confirmée pour Georginio Wijnaldum

En match comptant pour la 21e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain a battu le Stade Brestois vendredi soir au Parc des Princes grâce à des réalisations de Kylian Mbappé et Thilo Kehrer. Mais la belle soirée des Rouge et Bleu a été entachée par la sortie de Georginio Wijnaldum sur blessure. Touché à la cheville après un contact rugueux avec Lucien Agoume juste avant la pause, le milieu de terrain néerlandais a rejoint les vestiaires en boitant.

Remplacé par Danilo Pereira, l’ancien joueur de Liverpool devrait passer des examens selon son entraîneur Mauricio Pochettino. « Pour l’instant, nous n’avons pas de nouvelles. Il s’est tordu la cheville, mais on verra cela demain et après-demain après une IRM. Nous espérons que ce ne soit pas une grosse blessure, mais on ne pourra le savoir qu’après son examen », a déclaré le coach argentin lors de sa conférence de presse d’après-match. Et l’on est désormais fixé sur la blessure de Wijnaldum après le communiqué du club de la capitale.

Communiqué médical du PSG

Dans un communiqué médical publié sur son site officiel, le Paris Saint-Germain informe son public que Georginio Wijnaldum souffre d’une entorse de la cheville gauche avec une lésion partielle du ligament latéral interne. Comme pressenti par L’Équipe, le compatriote de Xavi Simons va observer une période d’indisponibilité de trois semaines.

Il devrait donc faire son retour à la compétition contre le Stade Rennais, le 13 février, et être disponible pour la réception du Real Madrid le 15 février, à l’occasion des huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions. « Georginio Wijnaldum présente une entorse de la cheville gauche avec une lésion partielle du ligament latéral interne. Il est à prévoir une indisponibilité de 3 semaines selon évolution et contrôles cliniques », a écrit le PSG.






Afficher les commentaires