PSG : Nasser Al-Khelaïfi proche d’une signature révolutionnaire !

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG et de l'ECA. Publié par JEAN-LUC D le 10 février 2022 à 11:23

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG, préside aussi l’ECA depuis avril 2021. Et il se rapproche d’un très gros coup.

PSG : Le contrat pharaonique en passe d’être signé par Nasser Al-Khelaïfi

Opposé à Florentino Pérez (Real Madrid) et Andrea Agnelli (Juventus Turin), Nasser Al-Khelaïfi serait sur le point d’enterrer définitivement la Super League. L’Association européenne des clubs (ECA), dirigée par le président du Paris Saint-Germain serait en effet proche de conclure un accord historique devant rapporter près de 15 milliards d’euros lors des trois prochaines saisons.



RMC Sport et The Times dévoilent ce jeudi un courrier d’Al-Khelaïfi dans lequel il affiche son grand optimisme concernant un accord révolutionnaire pour la Ligue des Champions, jugée pas suffisamment rémunératrice par les porteurs du projet de la Super Ligue. Selon cette correspondance du patron de l’instance européenne, la signature attendue pour les droits télés et de marketing devrait rapporter quelque 5 milliards d’euros par an à l’association. Des contrats qui provoqueront un « changement tectonique » dans le pouvoir des clubs.

« Cela représente un changement tectonique dans le rôle que les clubs jouent désormais – grâce à l’ECA et en partenariat avec l’UEFA – dans les décisions qui façonnent le football européen. Cela représente également une nouvelle aube de stabilité financière et d’opportunités pour les clubs de football européens, car la manière dont nos compétitions interclubs sont commercialisées sera transformée.

Grâce aux clubs étant des partenaires égaux avec l’UEFA dans ce processus, nous maximiserons notre valeur collective et réduirons nos coûts collectifs. Nous avons parcouru un long chemin pour assurer la stabilité financière et la durabilité, tout en introduisant de nouvelles idées, influences, cultures et innovations. L’ECA et l’UEFA ont accompli plus ensemble que nous n’aurions jamais pu l’être séparément – et l’ensemble du football européen en est plus fort », écrit le dirigeant qatarien.

Des droits attendus pour 2024 et la réforme de la Ligue des Champions

Avec cet accord annoncé, la Ligue des Champions se dirige assurément vers une révolution économique. L’accord que s’apprête à signer Nasser Al-Khelaïfi doit entrer en vigueur en 2024 avec la réforme de la coupe aux grandes oreilles. Les droits porteront sur le nouveau format de la Ligue des Champions, qui comptera 36 équipes en phase de groupes, au lieu de 32.

Les clubs seront dans un même championnat et joueront dix matches, au lieu de six, contre différents adversaires basés sur le classement, avant que les 16 premiers n'entrent dans une phase à élimination directe. Déterminé à prouver au Real Madrid, à la Juventus Turin et au FC Barcelone qu’ils se sont trompés avec la Super Ligue, le président du Paris Saint-Germain ne compte pas s’arrêter là puisqu’il assure explorer « d’autres sources de revenus inexploitées ».