OM-Qarabag : Des risques d’affrontements entre supporters !

Ce jeudi soir, l’ OM accueille le FK Qarabag en Ligue Europa Conférence. Publié par Timothée Jean le 17 février 2022 à 14:57

Ce jeudi soir, l’ OM accueille le FK Qarabag en Ligue Europa Conférence. Un dispositif de sécurité renforcé a été mis en place afin d’éviter d’éventuels affrontements entre supporters.

OM-Qarabag : Un dispositif de sécurité renforcé à Marseille

C’est le jour J pour l’Olympique de Marseille ! Reversé en Ligue Europa Conférence, l’ OM accueille ce jeudi soir (21h) le FK Qarabag au stade Vélodrome. Une rencontre européenne qui se jouera sous haute sécurité. Et pour cause, le risque d’affrontement entre les supporters est jugé trop élevé selon les autorités.

La préfecture de police des Bouches-du-Rhône a donc renforcé le dispositif de sécurité entourant le match, en créant une zone de protection autour de l’Orange Vélodrome. Des « points de rendez-vous spécifiques ont été prévus pour les supporters visiteurs, afin qu'ils soient accompagnés vers la tribune dédiée », précise l’arrêté préfectoral. La préfecture de Police a également proscrit le survol du stade des drones, la détention et l'usage d'engins pyrotechniques aux abords de l’enceinte.

Un match sous haute tension ce soir

Il faut dire que le match OM-Qarabag revêt un caractère tendu entre les supporters azéris et la forte communauté d’origine arménienne présente à Marseille. Cette rencontre glisse donc sur le terrain de la géopolitique en raison du conflit entre l’Arménie et son voisin azerbaïdjanais pour le contrôle de la région du Haut-Karabakh.

À l’automne 2020, cette guerre avait fait plus de 6 500 morts, contraignant l’Arménie à négocier un cessez-le-feu et à céder une partie du territoire enclavée. Depuis, les relations entre les deux pays demeurent très tendues et les points de frictions entre les deux camps sont multiples. En 2019, le match de Ligue Europa entre Dudelange et le club d'Azerbaïdjan de Qarabag avait été interrompu par l'arbitre après le survol du terrain par un drone, qui portait un drapeau de la région séparatiste du Haut-Karabakh.

Ce n’est donc pas première fois que ce conflit a des répercussions dans le monde du football. Les autorités marseillaises ont aussi décidé de limiter l’accès au stade à 20 000 personnes, en raison des risques d’affrontement entre supporters, mais aussi en raison du contexte sanitaire. Les mesures sécuritaires ont été renforcées pour cette rencontre afin d’éviter d’éventuels débordements.






Afficher les commentaires